Poste de police du marché de Sébénikoro: Un casse-tête pour les motocyclistes

0
Le poste de police du marché de Sébénikoro en Commune IV du district de Bamako est devenu un lieu de tracasseries policières contre les conducteurs des engins à deux roues. La RN5 est une voie très fréquentée constituant la porte d’entrée de la capitale pour les villages de la Commune du Mandé et des voyageurs en provenance de la République de Guinée Conakry. Aujourd’hui, le Mandé est une forte zone d’attraction accueillant des jeunes du pays à la recherche de l’or. Certains réussissent en s’offrant des motos. En plus des usagers traditionnels de la voie, s’ajoutent ces aventuriers d’où le nombre important des engins. Aujourd’hui, des agents du poste de police du marché se sont substitués à la Compagnie de circulation routière (CCR) en faisant de ce poste un lieu de contrôle. Chose qui n’est pas mauvaise en soi dans ce contexte d’insécurité accrue. Mais, malheureusement les agents en font un lieu de commerce. Les usagers de la Route nationale N°5 notamment les conducteurs des engins à deux roues et des tricycles souffrent des tracasseries de certains agents de police en charge de ce poste. Des agents ont les yeux fixés sur les motocyclistes qu’ils n’hésitent à pas à arrêter. Comme un épervier à la quête d’une proie, ils s’élancent souvent sur certains motocyclistes. Vignette, carte grise, permis de circuler sont contrôlés. Des agents n’hésitent pas à arrêter des riverains en voyant un sac ou outils sur les motos, plus précisément les cylindres 125, connus généralement pour leur appartenance aux orpailleurs. Le motocycliste est amendé à des sommes de 10 000, 5000, 3000 ou 500 F CFA. Le poste est situé à côté de l’échangeur servant de passage pour les piétons. Mais, ce passage n’est pas emprunté et des agents en profitent ainsi pour se faire de l’argent au quotidien. Du coup, le poste de police est devenu une source de revenus illégaux pour des agents du commissaire du 9è arrondissement de Bamako. Abou Kamara Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here