Grogne au Stade malien de Bamako

43
Le Stade malien traverse une période difficile. Son président Boubacar Karamoko Coulibaly est sur la sellette. Une partie des supporters l’accuse de ne pas avoir la carrure de diriger l’équipe. Une grogne sévit à l’intérieur du stade malien. De bonnes sources, la notoriété du président est largement mise en cause par les fans de la maison blanche. Ceux-ci reprochent à Boubacar Karamoko Coulibaly son manque d’engagement pour le club. En vérité, cela est un prétexte pour se débarrasser du président, confie une source. La vraie raison « on juge Me Coulibaly d’être financièrement juste pour prendre en charge les dépenses du club ». C’est pourquoi, une campagne de déstabilisation est orchestrée par certains dirigeants tapis dans l’ombre. Les mêmes pratiques avaient poussé le président de l’époque Youssouf Coulibaly à jeter l’éponge, ajoute la même source. Sur sa page Facebook, le président Coulibaly rejette toute idée de démission et met en garde contre toute tentative de déstabilisation du club. « Je n’ai jamais caché que je ne suis pas un homme riche et ce n’est certainement pas sur cela que vous m’avez élu », explique-t-il. Pour lui, le club ne connait aucune crise. « Nous ne nous laisserons divertir par personne et sommes déterminés à aller chercher la qualification à Abidjan », précise-t-il. Pour terminer, le président des Blancs de Bamako demande à ses supporters d’être mobilisés jusqu’à la victoire finale. Rappelons que le Stade malien a été contraint le samedi à domicile au match nul, zéro but partout, par Williams Ville AC de la Côte d’Ivoire. Cette rencontre entrait dans le cadre du tour préliminaire de la ligue des clubs champions. Abdrahamane Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here