Renouvellement du bureau de MUM : Sous le signe du vivre ensemble

0

Le Palais de la culture a été un lieu pour montrer la bonne volonté de pardon, de vivre ensemble de la cohésion sociale l’acceptation des prochaines, des compatriotes et de la vie sociale de toutes les ethnies du Mali.

Pour Cheick Harouna Sangaré, maire de Wankoro, président du Mouvement de l’union des Maliens, c’est le lieu de rendre hommage aux vaillants soldats qui font sacrifices de leur vie tous les jours pour que le peuple puisse vivre dans la quiétude, « c’est à cause de nous, qu’ils sont morts, Ceux qui vivent continuent de combattre les charlatans, les terroristes, et tous les ennemies de notre pays ».

En effet face aux nombreux défis auxquels est confrontée notre nation, le Mouvement de l’union des Maliens a été créé le 21 décembre 2016, C’est une association à pour but non lucratif et non confessionnel et ouvert à toute une personne qui adhère à ses statuts et règlement antérieur.

Selon le président, les défis auxquels nous sommes confrontés sont entre autres : l’insécurité grandissante, la méconnaissance de droits et devoirs, les jeunes qui se radicalisent chaque jour, la pauvreté croissante, le conflit intercommunautaire surtout le risque d’avoir les enfants talibés dans le rang des djihadistes.

« Nous voulons que les hommes et femmes de ce mouvement se donnent les mains pour se mettre ensemble pour créer un climat de paix, de stabilité et de cohésion sociale dans le Mali tout entier ». Et d’ajouter que c’est pour cela qu’on vient de boucler une rencontre dans le Centre et le Nord du Mali où nous avons rencontré la CMA et la Plateforme pour parler de la paix, également de l’accord parce que, eux tous parlent de la paix, alors nous tous devrons faire la preuve de la paix.

Mme Coulibaly Oumou Coulibaly, représentante du maire de Commune V a souhaité la bienvenue au mouvement. Selon elle, le Mali a connu une crise grave sans précédent, « l’union, la cohésion et la solidarité sont des valeurs que chaque malien doit cultiver pour la paix et le développement de notre pays. Ces faits sont porteurs d’enjeu politique éducatif et ils nous interpellent ».

« Nous parlons ce matin de l’union, de l’unité et la cohésion des Maliens et la réconciliation nationale je remercie les artisans de ce mouvement qui sont le bras et le corps de paix et de vivre ensemble, et qui n’économisent ni leur temps ni leurs moyens pour que les Maliens puissent être unis », a dit Mohamed El Moctar, ministre de la Réconciliation nationale

Le guide spirituel El hadj Ousmane Cherif Madani Haidara a pris la parole en disant que Harouna Sangaré montre tous les toujours les bonnes actions dans la paix, la cohésion et la solidarité entre tous les Maliens, « donc c’est au nom de tous les musulmans du Mali que je suis là, et je demande aux jeunes comme Chola Bayaya Haidara, Bandiougou Dombia et Mahamadou Makiba de me rejoindre sur le podium ».

La rencontre a enregistré la présence de plusieurs personnalités comme les anciens Premiers ministres Mohamed Ag Hamani et Moussa Mara, les autorités coutumières, les membres de du RECOTRAD et les associations des personnes en situation de handicap.

Amadou Sala Touré

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here