SBM aux militants de ASMA: « Nous n’avons pas le droit de douter de notre capacité à nous relever et à gagner le combat contre les ennemis en face et dans l’ombre. Nous les traquerons »

21
C’est par le you you qu’une foule toute de rouge et blanc vêtue couleurs du parti Alliance pour la Solidarité (ASMA-CFP), a accueilli son president Soumeylou Boubèye Maïga (SBM) souriant, confiant, rassuré et plus que jamais déterminé face aux enjeux de son parti et du pays. C’était à la faveur de la rentrée politique de la coordination du district de Bamako, le samedi dernier. Au programme de la journée l’accueil d’une dizaine de membres dont le parti vient d’enregistrer l’adhésion. Cette arrivée massive intervient à seulement, moins d’une semaine après celle de plusieurs autres membres à Bankoumana, en commune urbaine du Mandé. Confortablement installé dans son fauteuil au milieu de deux barrons du RPM, Frankaly Keita et le maire du même parti en commune I, Mamadou Keita, non loin du Secrétaire général d’ASMA_CFP, Diakaridja Sangaré, SBM observait avec admiration le porte-parole des nouveaux adhérents, Amadou Diallo tenir un discours d’amour à son parti. « Nous sommes heureux de venir contribuer à bâtir aux côtés de l’ASMA CFP, des valeurs du parti, fondées sur les droits de l’unité, du travail et de la solidarité visant le même objectif. Celui de bâtir par la libération des initiatives, un Mali prospère et indépendant » déclarait, Amadou Diallo. Le jeune porte-parole d’ajouter qu’avec l’appui de tous et la contrôle de SBM, le parti saura être à la hauteur des nouvelles espérances du Mali. Et Amadou de terminer en promettant que d’aucuns seront surpris de constater très bientôt, le rythme d’adhésion massive en commune I dans les rangs du parti. Auparavant, le Secrétaire général du parti ASMA CFP de la commune I, Diakaridia Sangaré, avait assuré son président de la vitalité du parti en commune I, « notre circonscription est l’une des plus engagées dans la consolidation du parti. Les militants vous assurent de leur soutien sans limite dans votre mission. Cette année, vous avez mobilisé le parti pour la réélection du président IBK. Et nous faisons la promesse ferme de le faire gagner dans notre commune. Nous restons derrière vous dans votre dans votre mission, de sécurisation et d’organisation des élections dans la transparence » a-t-il martelé. De son côté, le maire, Mamadou Keita, a largement vanté les qualités de Boubèye « vous êtes un grand commis de l’Etat par votre courage, votre patience et votre honnêteté. C’est ce qui vous vaut votre place aujourd’hui ». a-t-il clamé. Il par ailleurs rappelé que son parti (RPM) et ASMA CFP avaient la même vision politique, celle de l’unité au Mali et le soutien du Président de la République. C’est pourquoi, il a terminé son propos en invitant la foule à se donner la main en se demandant mutuellement pardon à l’image du symbole de ASMA. Visiblement satisfait par les propos de ces prédecesseurs, Soumeylou Boubèye Maiga, président du Parti et non moins Premier minister et chef du gouvernement a d’abord résumé cette grande mobilisation en trois mots :« amour, confiance et entente mutuelle au sein du parti). Il a ensuite expliqué à ce monde rouge et blanc que les difficultés que vit actuellement le pays font aussi partie de la vie. « Les difficultés que nous traversons actuellement sont à notre portée. Nous sommes déterminés à les remonter. D’ailleurs, même ceux qui ne parlent que du mal de pays doivent se rendre à l’évidence que le Mali n’a d’autre choix que de relever le défi qui est le sien avec les moyens qu’il a. Cela peut prendre le temps qu’il faut. Et nous, nous nous attelons à cela». Le Premier ministre a également rappelé que les terroristes étaient des lâches qui se battent dans l’ombre. C’est pourquoi, il a indiqué que les moyens seront mobilisés pour vaincre le mal. Pour ce faire, Soumeylou Boubèye Maïga a souligné :« nous n’avons pas le droit de douter de notre capacité à gagner le combat contre les ennemis en face et dans l’ombre » Mohamed Naman Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here