“Book Discussion” à l’Ambassade des Etats-Unis au Mali : Regards croisés sur la presse malienne

24

Des hommes de medias de la presse écrite, audiovisuelle, et des réseaux sociaux ont pris part à la discussion autour du livre intitulé ‘’Droit des Medias’’, le mardi 13 février 2018 à l’Ambassade des Etats-Unis sise à Hamdallaye ACI 2000. C’était en présence de la Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade, Wendy Barton et des membres des services de communication de l’Ambassade.

‘’Droit des Medias’’ est un ouvrage de la Collection des Guides pratiques, publié en 2013 par le Département d’Etat des Etats-Unis d’Amérique (Bureau international de l’information). Ce livre de 65 pages comprend une introduction et 6 grands articles consacrés à différentes problématiques : Dans quel cadre, la presse peut-elle s’épanouir ?; La liberté de la presse et son environnement ; Les mécanismes d’arbitrage interne ; Les responsabilités des journalistes ; Nouveaux médias, journalistes citoyens et blogueurs ; Libre circulation de l’information et essor de la société civile.
Dans son mot de bienvenue, la Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade Wendy Barton a précisé que ce débat sera focalisé sur « le droit des Media en général », en soutenant que les Etats-Unis travaillent avec des partenaires et des alliés dans le monde entier pour promouvoir la liberté d’expression et de presse, et pour renforcer les capacités de ceux qui les pratiquent. « Ce débat est une manifestation concrète de notre volonté de collaborer avec les journalistes afin qu’ils jouent un rôle efficace en tant que quatrième pilier de la gouvernance, pour le bon fonctionnement de la démocratie au Mali, pour la paix, et pour le développement », a indiqué la Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade Wendy Barton. Elle a invité les participants à « faire une analyse de la situation des médias au Mali » et à parcourir les voies et moyens disponibles pour « une meilleure pratique du métier de journaliste pour une presse crédible ». Il s’agissait d’échanger sur les « solutions et initiatives à développer pour garantir la liberté de la presse au Mali », selon la Directrice des Affaires publiques de l’Ambassade Wendy Barton. Selon plusieurs interventions, la presse malienne souffre de déficit de formation des journalistes, qui se traduit par une méconnaissance ou une mauvaise application des règles de la collecte et du traitement de l’information, des violations de l’éthique et la déontologie. A cet effet, les participants ont exprimé des besoins de formation et ont invité l’Ambassade des Etats-Unis au Mali à multiplier ce genre de discussion dans le but du renforcement de capacité des journalistes. Cependant, les journalistes ont largement évoqué la menace qui plane sur la liberté de la presse au Mali, surtout en cette période préélectorale. La participants ont exprimé leur crainte de voir une menace planer sur la liberté d’expression et de la presse, à travers l’auto censure consécutive au climat de peur qui pèse sur les journalistes. Les journalistes ont exprimé l’impossibilité d’avoir une presse libre et indépendante, en l’absence de l’indépendance économique des journalistes. La convention collective pourrait apporter une réponse à cet effet. Comment intégrer les acteurs des réseaux sociaux dans un cadre légal, quand on sait que la Loi 00-046 AN RM, du 07 juillet 2000, Portant régime de la presse et délit de presse au Mali, ne prend pas en compte les medias sociaux ? Si les journalistes ont souhaité rester légalistes, ils relèvent par ailleurs la caducité de cette loi qui prévoit des délits insensés d’« outrage au chef d’Etat », de « nouvelle fausse », ou « d’incitation à la désobéissance des troupes », qui doivent être réviser pour donner un coup de liberté à la presse malienne. Daou

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here