Magnambougou : Des habitants portent plainte contre un Colonel de la Gendarmerie

75
Le lundi dernier, dans la soirée, un conflit a opposé un colonel de la gendarmerie à ses voisins du quartier de Magnambougou. Les habitants se sont plaints pour la simple raison que le Colonel aurait refusé de déplacer son véhicule qui obstruait le passage. Selon un témoin, tout a commencé quand Aliou Touré, colonel de la gendarmerie nationale, a garé son véhicule sur la route auprès de sa famille. Un autre habitant dans le même carré, dans sa voiture n’a pas pu passer.La ruelle est petite mais le véhicule de l’officier Touré serait aussi sur le passage. « Quand je passais, j’ai trouvé le véhicule du colonel sur mon passage.Je ne pouvais pas passer car la ruelle est petite », nous précise un des plaignants. Selon notre interlocuteur, il est entré dans la famille du colonel pour lui demander de déplacer son véhicule mais celui-là est resté sans réponse. C’est d’ailleurs le silence du colonel qui aurait créé la tension chez les plaignants. Alertés, les policiers du 7ème arrondissement ont intervenu. Malgré tout, le Colonel aurait refusé de déplacer son véhicule.Il leur aurait fait savoir qu’un policier ne peut intervenir dans un dossier concernant un gendarme. Pour les plaignants, c’est tout simplement pour son grade de colonel que Aliou Touré a refusé de faire déplacer son véhicule. Interrogé par nos soins, le colonel dément tout refus de faire déplacer son véhicule de la route. Il avance aussi que c’est le comportement du premier plaignant qui lui a énervé. « Il est entré dans ma famille, tapé à ma porte et sans me saluer, me demande d’aller faire déplacer mon véhicule de leur passage. Est-ce la manière de s’adresser à quelqu’un ? », explique le Colonel. Il argumente que son silence pendant un instant, c’était pour faire comprendre au plaignant qu’il a aussi mal agi. Quant à l’occupation de la route, il laisse croire qu’il ne refuse pas de le déplacer mais le véhicule a un problème de démarrage. Il faut donc le pousser et une seule personne ne peut pas le faire. Après plus de deux heures de brouhaha, sur demande de la population, un huissier a fait le constat.On nous apprend que les plaignants ont porté plainte le lendemain. A suivre Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here