Visite d’IBK à Koutiala: Des millions de FCFA dilapidés pour accueillir le Président

45
Ibrahim Boubacar Kéïta est, depuis hier jeudi 15 février 2018, en visite de deux jours à Koutiala. Lors de la visite IBK doit procéder à la pose de la première pierre d’un hôpital de 2ème référence d’un cout de 14 milliards de FCFA, le lancement d’un projet de pistes rurales de 45 milliards de FCFA pour les régions de Sikasso et Koulikoro, l’inauguration d'un pont et d'un système d’adduction d’eau potable sont également prévus. Comme à chacun des déplacements du président de la République à l’intérieur du pays, selon plusieurs sources, plusieurs millions de francs CFA ont été mobilisés par ses affidés afin de faire sortir les populations. Moussa Nimaga, célèbre et crédible bloggueur malien, indique que 300 millions de FCFA ont été déboursés pour cette visite du président IBK à Koutiala. « Nango Dembélé, ministre de l'agriculture, est parti avec une forte somme. Il était accompagné des cadres du bureau politique du RPM. La somme est repartie entre les paysans. Bakary Togola s'est occupé des paysans. Les enseignants et les jeunes leaders de la jeunesse du parti présidentiel de Koutiala ont distribué de l'argent comme pas possible », explique, sur Facebook, le bloggueur. D’après lui, les motocyclistes ont été amenés dans les stations d'essence pour prendre du carburant et des milliers de T-shirts ont été confectionnés. « Les agents de renseignement ont été mobilisés durant une dizaine de jours pour contrer toute tentative de sabotage de la visite du président de la République chose qui n'a pas pu être empêché puisque d'autres pancartes étaient présentes. Certaines écoles ont été fermées afin de mobiliser les enfants aux bords des routes pour accueillir le président Ibrahim Boubacar KEÏTA. » A l’approche des élections présidentielles, cette importante mobilisation financière des amis d’IBK et la dilapidation des ressources de l’Etat, selon des Maliens, visent à masquer la rupture entre le peuple et un président qui a déçu. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here