Journée de salubrité à Doumanzana : Le Comité de veille monte au créneau

23
La santé constitue un pilier phare du développement. Et, elle recommande toujours l'assainissement pour le bien-être de la communauté. Fort de cette idéologie, le Comité de veille de Doumanzana a organisé, le dimanche 11 février 2018, une journée de salubrité, en partenariat avec l’ONG AFAD. Cette journée a mobilisé les jeunes du Comité de Veille, sortis massivement avec des balais, des râteaux et des brouettes pour balayer et assainir la cour de l'ASACODOU (Centre de santé communautaire de Doumanzana) et ses alentours ainsi que les rues d'accès. Le premier coup de balai a été donné par le président du Conseil d'administration de l'ASACODOU, Soungalo Traoré, en présence du président du Comité de veille, Dramane Diarra dit Dane ainsi que plusieurs membres dudit comité. En effet, rappelons que le Gouvernement à travers le ministère en charge de l'assainissement mène des actions notoires afin que l'assainissement soit inculqué dans le comportement du peuple, pour son sa santé et son épanouissement. Du coup, des milliards de nos francs furent investis dans ce sens. A titre d'illustration, le projet d'assainissement de la ville de Bamako, dont les travaux devront durer 24 mois avec un coût total d'environ 30 milliards de francs CFA, sera financé par le Gouvernement du Mali avec l'appui de la Banque africaine de développement du 2017 à 2032 par plusieurs phases. Bien que le coût investit soit important, il faut la volonté humaine qui est capitale voire indispensable. Raison pour laquelle, les membres du Comité de veille, sous le leadership de son président se sont engagés pour l'assainissement de leur quartier notamment le lieu public tel que le centre de santé. Le président Dramane Diarra, Dane a affirmé avoir organisé cette journée en vue de faire face à l’insalubrité grandissante dans le quartier. Pour lui, le choix du centre de santé n’est pas fortuit, c’est un lieu qui prodigue la santé, donc il doit être toujours propre pour le bonheur des patients. A ses dires, sans l’assainissement la santé n’est pas assurée. « Nous demandons à la population de prendre en compte la salubrité sans laquelle la santé ne sera pas garantie et elle doit rendre propre leur maison et leur rue», a-t-il conseillé. « C’est pour cette raison que nous nous sommes réunis ici pour assainir le centre de santé », a-t-il souligné. Concernant le Comité, le président Diarra a indiqué que son objectif est de contribuer à l’épanouissement de la population, de veiller surtout sur la santé, l’éducation et l’assainissement... Et d’assener que la semaine prochaine, ils élaboreront le plan d’action de 2018. Le président du Conseil d'administration de l'ASACODOU, Soungalo Traoré, pour sa part, a remercié les organisateurs pour cette initiative hautement salutaire. A l’entendre, qui parle de santé parle forcement d'assainissement et de propreté. « Donc en tant que président du CA de l’ASACODOU, les actions de ces jeunes en faveur de la communauté nous va droit aux cœurs. Nous sommes surtout très contents et ne pouvons que les encourager. Ils ont vraiment réussi l'organisation car les populations sont sorties massivement pour rendre la cour propre. Les locaux étaient propres mais ils l’ont rendu beaucoup plus propre », a-t-il soutenu. Et d’ajouter que cet acte va permettre aux familles voisines de comprendre qu’il faut assainir les maisons, les rues et aussi les lieux publics. Retenons que ce Comité a été créé en octobre 2017 dont le premier responsable est le Chef de quartier. Il a comme objectif de veiller sur la citoyenneté, le développement du quartier et de participer aux actions de citoyenneté. SBT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here