Le Général Ibrahima Dahirou Dembélé aux commandes de l’Inspection Générale des armées: Pour une bonne coordination des FAMAS sur le terrain

99
Le comeback de ce général qui fut CMGA sous la transition et qui par son expérience et son savoir-faire acquis sur le terrain (près d’une vingtaine d’années) en communion totale avec la troupe (et qui d’ailleurs en guise de rappel a évité des confrontations meurtrières entre bérets verts et bérets rouges sous le CNDRE), non moins premier Commandant du DAMI, unité spéciale de l’armée d’alors, vient d’être nommé Inspecteur Général des Armées, c’est dire coordonne la troupe sur le terrain, ne surprend personne, en tout cas pas les observateurs et spécialistes avisés des FAMAS, vient à ce poste en remplacement du Général Poudiougou, arrive au bon moment car la situation de la grande muette ainsi que celle du terrain l’exigeaient. Fin connaisseur de la troupe Fin connaisseur de la troupe pour avoir consacrée sa vie entière de militaire, de Sous-Officier à Officier Supérieur, Général Ibrahima Dahirou, élevé au grade de Général de Division, que l’ennemi rien qu’en entendant son nom, détalait, force le respect et la considération, de l’avis général au sein de la troupe. « Le Général de Division Dembélé est un modèle d’Officier supérieur rarissime dans notre armée car, modeste, humble mais qui sait commander en appliquant strictement le règlement militaire sans sourciller et surtout respecte la troupe, la protège et la défend quand il le faut et n’hésite pas non plus à punir tout contrevenant», nous confie cet Officier qui vient de quitter les rangs pour sa retraite. Bonne décision du Chef suprême de l’armée « Nommer le Général Dahirou au poste d’Inspecteur Général des Armées est une très bonne décision du Chef suprême des armées qui a vu juste puisque cet Officier connait la troupe et s’entend bien avec elle. Ce qu’il faut savoir c’est qu’il y a une sorte de complicité entre cet officier supérieur qui est connu selon les soldats pour sa justesse et qui ne jure que par une armée forte, soudée et bien équipée. C’est un Officier qui va en mission pour atteindre les objectifs qui lui sont assignés et non perdre la bataille. Pour ce faire, il a toujours mis la troupe dans toutes les conditions requises pour qu’elle atteigne les résultats escomptés. Le CNRDE fraîchement arrivé au pouvoir lui avait fait appel depuis l’Indonésie En guise de rappel, c’est lui Dahirou que la junte du CNRDRE a fait appel pendant qu’il était en Indonésie pour étudier, il rentra au bercail et a su remettre l’armée après la chute des régions du Nord, là aussi, il a prouvé qu’il connait son travail et l’a réussi. Une réussite qui a non seulement permis la reconquête des régions perdues au Nord et l’organisation de l’élection présidentielle et des législatives en 2013.Il sera même décoré par la France à l’ambassade de Bamako et dont les Officiers seront émerveillés par son degré de patriotisme pour le Mali. Coordonner les actions sur le terrain Ce comeback du Général Dahirou élevé au grade de Général de Division à la tête de l’inspection Générale des Armées, son arrivée est un bon timing et il va surprendre ses détracteurs ainsi que les maliens verront bientôt leur armée forte, percutante comme ils l’ont connus il y a trente ans sera combative, harcelant partout l’ennemi sur toute l’étendue du territoire national jusque dans ses derniers retranchements. Il suffit pour ce faire, de donner les moyens nécessaires au nouvel Inspecteur Général pour sa nouvelle mission semblable à celle de 2012 et le tour est joué. Certes la situation sécuritaire est sérieuse, mais cet Officier que je connais très bien et l’équipe qu’il mettra en place très bientôt, relèveront le défi soyez rassurez !», a poursuivi notre interlocuteur. Bokari Dicko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here