Lutte contre le terrorisme au Sahel : Les efforts du président IBK enfin reconnus

38
Depuis qu’il a accédé à la magistrature suprême, le président El Hadj Ibrahim Boubacar Keita a fait de la lutte contre le terrorisme une priorité. Il l’a prouvé quand il était le président en exercice du G5 sahel. C’est grâce à sa témérité que le bras armé du G5 appelé force conjointe du G5 Sahel a pu être mise sur pieds. IL a fourni des efforts titanesques pour que la force en question puisse avoir le financement nécessaire. C’est pour cette raison qu’il a pris son bâton de pèlerin pour se rendre dans les pays arabes à la recherche du nerf de la guerre. Aussi en Arabe Saoudite, il a obtenu 100 millions de dollar, aux Emirats Arabes Unis 60 millions de dollar. Il est parvenu aussi à convaincre d’autres généreux donateurs du bien fondé de la mise sur pieds de la force sous-régionale. C’est grâce à son jugement que les présidents du G5 sont partis à New York lors de l’Assemblée générale pour plaider la cause de cette Task Force qui à terme va débarrasser la zone Sahel de la racaille terroriste. Sachant bien aussi que le point d’appui de cette force sera les forces armées maliennes, il a doté cette dernière de moyens aériens conséquents. Ces moyens aériens ont permis de sauver le président de la haute cour de justice Abdramane Niang. C’est cette force aérienne qui a permis de mettre en déroute les terroristes qui ont voulu prendre d’assaut la caserne militaire de Youarou. Pour montrer que le Mali est sur la ligne de front de la lutte anti-terroriste, le président IBK a signé le décret portant sur l’adoption de la Politique Nationale de Prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme au Mali. Toute chose qui lui a valu les félicitations du secrétaire général adjoint des Nations Unies pour la lutte contre le terrorisme Vladimir Voronkov. Et, Voronkov de noter avec satisfaction que cette politique repose sur les piliers de la prévention, de la protection, de la poursuite de la cohésion sociale. Aussi Mr Voronkov a félicité pour cette initiative le gouvernement de la République du Mali, ses représentants et la société civile de toutes les régions du Mali qui ont contribué au succès de l’atelier sur la mise en œuvre de la politique de prévention qui a pris fin le 31 janvier à Bamako. Pour cette note de satisfaction, le patron adjoint de l’ONU chargé de la lutte contre le terrorisme a martelé que le bureau des nations unies de lutte contre le terrorisme est disposé à travailler avec le gouvernement pour soutenir la mise en œuvre de la politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme et ce, en parfaite coordination avec la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies (MINUSMA) et tous les pays partenaires du Mali . Enfin, selon, Voronkov cette initiative permettra de recoudre le tissu social mis à mal par le terrorisme et l’extrémisme violent. Badou S. Koba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here