Drogues : La toxicomanie féminine et juvénile au crible de l’Atofeju

35
L’Association contre la toxicomanie féminine et juvénile (Atofeju) a ouvert le débat ce samedi sur les conséquences chez les femmes et les jeunes. C’était au cours d’une conférence-débat qui a eu lieu au Carrefour des jeunes. Malgré les campagnes de sensibilisation, la consommation de drogues demeure très élevée chez les jeunes Maliens, comme l’indiquent les chiffres d’une enquête réalisée en 2012 selon lesquelles les garçons sont plus à risque que les filles : 25 % des filles et 72 % des garçons de moins de 18 ans déclarent avoir consommé de la drogue dans leur adolescence.
Les conséquences de ce comportement sont multiples et très dangereuses. C’est pour cela que l’Atofeju est en première ligne pour combattre ce fléau dans notre pays. “La drogue modifie notre comportement, notre perception tout en agissant sur le système nerveux central. Donc, c’est une substance indiscutablement nuisible à notre vie”, a expliqué Traoré Aïssata Traoré, présidente de l’Atofeju. L’Atofeju souhaite à travers cette campagne de sensibilisation aider et empêcher de nouvelles personnes de toucher à la drogue. “Réduire la consommation de la drogue dans notre pays constitue l’objectif central de notre combat”, a affirmé Traoré Aïssata Traoré. Présent à la cérémonie, le parrain de l’édition, Abdoulaye Pona, a salué l’initiative. Selon lui, le choix porté sur le thème “la drogue” est d’une importance capitale. “Je m’engage à m’investir au plan national et international à accompagner et à soutenir de façon continue votre association qui a opté pour lutter contre la toxicomanie féminine et juvénile au Mali, ce qui est une cause juste et noble puisqu’il s’agit de sauver la jeunesse”, a assuré le parrain. Plusieurs activités de sensibilisation sont prévues durant cette année. Zié Mamadou Koné

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here