Entretien du réseau de télécommunication d’Orange Mali : Huawai veut enlever le pain à la bouche à plus de 200 Maliens

40
En violation flagrante de normes et procédures communautaires de la Cédeao et de l’Uémoa de privilégier les entreprises locales, la société Huawai, chargée de l’entretien du réseau de télécommunication d’Orange Mali, a décidé de mépriser les sociétés de sous-traitance locales au profit d’autres étrangères. Plusieurs centaines de personnes risquent de se retrouver sans emplois. Il faut craindre que la société Orange Mali ne ferme boutique au Mali dans quelques temps. Du moins si les entreprises de sous-traitance locale qui entretiennent le réseau ne sont pas prises en compte par son nouveau partenaire Huwai. Cela pourrait expliquer les perturbations que les clients constatent ces derniers temps sur la qualité de la communication.
En effet, Orange Mali a décidé de rompre sa collaboration avec la société française Eriksson qui entretenait son réseau de télécommunication au profit de Huawai. Cette dernière a décidé de se passer des services des entreprises locales pour amener une entreprise égyptienne qui n’a pas les ressources humaines nécessaires pour couvrir l’ensemble du territoire national. Mieux, elle n’a aucune idée de la géographie et encore moins les conditions du terrain. Le prédécesseur de Huawai, Erikson travaillait avec quatre sociétés de sous-traitance dont des maliennes malgré la présence d’une étrangère. Pour sa part, Huawai a décidé purement et simplement de faire fi des sociétés maliennes qui dans leur collaboration avec Erikson ont fait leur preuve en termes de compétences et de couverture géographique du territoire national. Des centaines d’emplois menacés Nonobstant le fait que le marché de l’entretien du réseau leur revient de droit en leur qualité d’entreprises locales et nationales, ces dernières ne réclament pas la priorité sur le contrat. Cependant, elles revendiquent au moins qu’elles soient considérées et respectées en terre malienne. Regroupées en consortium, ces entreprises emploient plus de 200 personnes sur l’ensemble du territoire national. Pendant ce temps, les autorités nationales s’évertuent à vouloir créer de l’emploi pour les jeunes. Orange Mali et son partenaire Huawai, de leur coté sont sur le point d’augmenter le taux du chômage au profit d’employés venus d’ailleurs. De la boulimie à l’injustice Le hic, sur ce qui est sur le point de se produire, est que la société égyptienne à laquelle, Huawai s’accroche ne représente que 4 personnes. Elles entendent débaucher les employés de sociétés maliennes à qui Huawai refusent le marché. Pour ce faire, toutes stratégies sont déployées de l’intimidation au chantage en passant par l’achat de conscience. Jusque là, aucun employé du consortium de sociétés n’a accepté de quitter son entreprise pour travailler avec ces égyptiens. Guidé par la gourmandise et le sens de non partage, Huawai dans son entêtement serait sur le point de signer avec les Egyptiens. En cela, c’est les recommandations de la Cédeao et de l’Uémoa en matière d’emploi et de création d’entreprises qui sont foulées au sol. Décidés plus que jamais de rentrer dans leurs droits, les entreprises locales refusent de rester les bras croisés et de se voir marcher dessus. Elles entendent utiliser tous les moyens à leur disposition pour se faire justice. D’ici là, si Orange Mali ne prend garde, ce sont des millions de clients qu’elle perdrait à cause des perturbations et autres désagréments que risquent de connaitre le réseau. Surtout aujourd’hui, elle va devoir faire face à une concurrence farouche avec l’arrivée d’un troisième opérateur sur le marché. Aussi, les autorités nationales, vont-elles assister à une telle injustice ? Les jours à venir nous le diront. A suivre donc, Jean JACQUES

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here