Gestion communale à la Mairie de la Commune V: On joue la carte de la transparence

18
Fidèle à sa politique de rendre compte chaque semestre de sa gestion communale, le maire RPM Amadou Ouattara a organisé le samedi 17 février un déjeuner de presse à l’hôtel Olympe. Le maire était accompagné de l’ensemble des membres de son bureau communal, mais aussi de l’honorable Moussa Timbiné, élu de sa circonscription, venu rehausser l’éclat de l’exercice. A travers cet exercice désormais bien institué, il s’agissait pour l’équipe porteuse de changement dirigée par Amadou Ouattara de restituer à l’opinion communale et nationale, les réalisations pour la période allant du 1er juillet 2017 au 31 décembre 2018. Au-delà de son caractère de restitution communale, cette rencontre a suscité beaucoup d’échanges fructueux dans le sens de l’amélioration de la gestion de proximité si chère au maire Ouattara.
Dans une démarche participative, le maire et son équipe jouent incontestablement la carte de la transparence, surtout par leur engagement d’informer régulièrement à leurs mandants toutes les activités passées, présentes et futures impulsées pour la commune. En effet, en Commune V du District de Bamako, on a une vision très claire de la gestion communale par la mise en avant des compétences individuelles des uns et des autres, l’identification des personnes-ressources de qualité susceptible de donner un puissant coup d’accélérateur au développement de la commune, le tout couronné par le jeu de la bonne communication. A en croire l’édile, c’est aussi l’une des promesses de campagne qui lui tient beaucoup à cœur. Ainsi, il ressort qu’au cours du dernier semestre, la mairie a tenu quatre sessions dont deux extraordinaire. Sous la houlette du maire Ouattara, elle a déjà réalisé plusieurs actions qui ont aujourd’hui un impact positif sur la vie des populations de la commune. L’on note, entre autres actions, l’achèvement des travaux de construction du CSCOM de Daoudabougou pour un cout de 96. 000.000 FCFA, la finition du CSCOM de Kalaban-Coura, la construction d’un bloc sanitaire et d’une aire de lavage au CSREF de la commune V. Dans le domaine des infrastructures administratives on peut retenir l’achèvement de la réhabilitation du bâtiment principal de la Mairie pour un budget de 72. 239. 363 FCFA, la construction du Centre d’état civil de Kalaban Coura Sud Extension, les travaux d’évacuation d’ordures et de maintien (en état de service) des dépôts d’ordures au niveau du marché de Daoudabougou et à la Mangueraie de Baco Djicoroni. Les perspectives pour les six prochains mois sont prometteuses avec un budget équilibré en recettes et en dépenses à 5 685 760 000 FCFA. Ces perspectives interviennent dans un contexte de l’entrée progressive en activité de la cellule de communication et le recouvrement bioélectronique des taxes et autres redevances. D. KOURIBA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here