IBK à Koutiala : Un « Prince » dans le royaume de son enfance

66
Le président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a consacré la semaine dernière à une visite historique à Koutiala, la capitale de l’or blanc dans la région de Sikasso. Une ville qui pour lui représente tout un symbole. C’est le « royaume de son enfance » comme il l’a dit lui-même. Retour sur un séjour riche de bonheurs. En arrivant à Koutiala le jeudi 15 février, IBK avait un programme chargé, bien chargé. Un programme qui commence d’abord, comme les circonstances l’exigeaient, par une visite au chevet des blessés d’un accident survenu la veille de son voyage. Un camion probablement en défaillance mécanique avait dérapé et écrasé trois personnes avant de se coucher, les quatre fers en l’air. Un événement tragique qui avait d’ailleurs été grossièrement amplifié par des acteurs des réseaux sociaux qui ont même parlé d’hécatombe. A l’hôpital, IBK découvre des locaux dégageant un agréable parfum de propreté qui ne manquera pas d’évoquer et d’apprécier. Le personnel travaillant ici a eu droit à des congratulations et peut être même d’autres récompenses comme IBK l’a annoncé et publiquement. Cette ambiance de satisfaction sera déterminante pour le séjour du président. A part le maudit accident, la ville était surchauffée. Les populations ont réservé un accueil historique à leur hôte très particulier. Par milliers, vieux jeunes, femmes et enfants crachouillent d’enthousiasme. Le cortège présidentiel a du mal à franchir la foule surexcitée. La sécurité présidentielle est soumise à de rudes épreuves ? Elle est obligée d’être professionnelle jusqu’au bout ? Aucun dérapage ne sera toléré. Le président connait les exigences d’un tel exercice. La presse, obligée de faire son travail prend des coups de coudes. Certains en ont les côtes endolories. Péniblement, nous arrivons sur le site du plus grand évènement : La pose de la première pierre d’un hôpital ultra moderne. Au niveau du site, sur place, IBK a procédé à la pose de la première pierre de l’hôpital de référence de Koutiala 2ième référence d’une capacité de 250 lits extensibles à 450 lits. Dans l’interview qu’il a accordé à la presse, IBK a déclaré ” un hôpital de 2 ième génération avec un plateau technique à hauteur de souhait, c’est une promesse qui sera tenue » Ce n’est pas la seule bonne nouvelle. Le Président IBK prend les commandes d’une grosse machine et donne le premier coup de pioche d’une nouvelle route. Celle qui va relier koutiala à Konsseguela. « Par cette voie praticable il y aura également des bretelles qui permettront aux villages tout le long de d’écouler leurs productions dans de meilleures conditions » a assuré IBK. « En hivernage quand vous venez ici, c’est la croix et la bannière, c’est toutes les souffrances qui vous ne pouvez imaginer. » Rappelle un vieux sage tout en larmes. Des larmes d’émotion. Cette route va également faciliter l’accès au centre de santé. Le président explique à la presse « Pourquoi nous tenons beaucoup à associer ces deux choses? Elles sont liées. Il ne sert à rien du tout que vous ayez un centre de santé à hauteur de souhait s’il n’est pas accessible. » Comble de bonheur pour les populations que d’apprendre du président IBK que les 42 CSCOM de la région seront dotées d’ambulances tricycles médicalisées. Pour rappel, l’hôpital sera doté d’équipements de dernières générations et coûtera environ 12 milliards de Fcfa. En ce qui concerne le Projet d’amélioration de l’accessibilité rurale – P.A.R-. IBK a donné le premier coup de lame des travaux de construction de la piste Koutiala-Konseguela-Konia- Fleuve Glo longue de 98 km environ. Il reliera le cercle de Koutiala et le cercle de Dioila dans la région de koulikoro. Elle traversera 4 communes rurales et desservira 12 villages. 33 028 âmes dont 17 064 bénéficieront des avantages de la piste. La piste facilitera également l’accès des élèves aux 17 écoles, 06 centres de santé, 05 foires agricoles de la localité. C’est à Cinzana que le président s’est rendu juste après. C’est à quelques kilomètres de Kouiala. Cette bourgade lui rappelle en effet, une partie de son enfance à Koutiala. Ici, il a procédé à l’inauguration de la station de traitement et de pompage d’eau potable. Mais avant, le Chef de l’État avait remis des attestations de branchement à l’eau potable à un prix social et accessible à 5 bénéficiaires dont deux femmes. Il s’est ensuite rendu dans la famille Dembélé pour procéder à la première coulée d’eau potable suite au branchement social. Sur son chemin de retour IBK s’est rendu dans le vestibule des Ouattara, Djamanatiguila , famille du Chef de Canton décédé pour rendre visite aux notables de la ville. Le Chef de l’État a passé une bonne partie de son enfance en fréquentant régulièrement le Djamanatiguila de Koutiala. Ce séjour a été bouclé par la cérémonie de baptême du stade de Koutiala. Envoyé spécial Abdoulaye Niangaly A la rencontre avec les forces vives Soutien unanime à IBK Lors de la traditionnelle rencontre avec les forces vives de Koutiala, les différents intervenants ont unanimement témoigné de leurs engagement à soutenir le président Ibrahim Boubacar Kéita. « Vous avez fait pour Koutiala tout ce que nous pouvions attendre de vous, maintenant, il nous appartient à nous de vous prouver que nous méritions de vous » a dit le porte parole des notables avant de promettre que Koutiala démontrera qu’il est digne de confiance. Le représentant des partis politiques a abondé dans le même sens et rassuré IBK en ces termes : « ici nous ne connaissons pas de parti quand il s’agit du développement du cercle de Koutiala ? Nous savons reconnaitre les mérites. Trouvez ici les sincères remerciements de l’ensemble de la classe politique de Koutiala. » Les portes paroles des jeunes et des femmes ont renouvelé leur soutien et remercié le président pour ses efforts dans le domaine de la création des emplois et de l’autonomisation des femmes. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here