Mba Fô Piyan : Présidentielle au forceps : Mes inquiétudes !

18
A quelques mois de la fin de mandat du président IBK, j’ai de sérieuses inquiétudes. Tout simplement, je vois se dessiner un scénario qui risque d’ébranler ma patrie. Je m’explique ! Depuis qu’il a gagné les élections de 2013, IBK s’est choisi d’abord trois Premiers ministres qui ne sont pas de son parti. Il s’agit d’Oumar Tatam Ly, Moussa Mara, Modibo Kéïta. Après le départ du vieux Kéïta (Modibo), IBK a offert une chance à son parti à travers Abdoulaye Idrissa Maïga. Huit mois après, le président s’est vu dans l’obligation de le faire débarquer. Il ne répondait plus à ses attentes. Finalement, pour sauver son régime, IBK a donné la chance à son Secrétaire Général, SoumeylouBoubeyeMaïga. Très stratège, ce journaliste ancien Directeur de la Sécurité d’Etat est un homme très rusé. Il a plus d’un tour à son arc.
D’entrée de jeu, il va prendre contact avec les ambassades les plus influentes dans la vie du Mali. Ensuite, il met en garde les partis politiques qui ne veulent pas suivre le président de se décider avant deux mois. Enfin, il se rend à Mopti pour déclarer la guerre aux islamistes et terroristes qu’il entend traquer où qu’ils se trouveraient. Dans la foulée, un des bras droits d’Iyad Ag Ghali succombe à ses blessures après l’attaque de Ménaka et l’armée française tue un autre dans la région de Kidal. Aussi, le président sort ses griffes pour mettre en garde tous ceux qui critiquent son régime. Nonobstant, il est en précampagne. Brusquement, j’ai pensé au scénario ivoirien, on gagne ou on gagne. Voici mes inquiétudes car l’échec d’une élection au forceps est certain. La suite m’intrigue. Sans être un oiseau de mauvais augure, la démarche du Premier ministre m’inquiète. En toute vérité ! Boubacar DABO

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here