Oumar Ibrahim Touré à la conférence nationale de l’APR : «L’APR ne peut se mettre en marge des grands moments de la nation dont le scrutin présidentiel»

65
Venus de tous les horizons du Mali et d’ailleurs, les militants et cadres de l’Alliance pour la République (APR) ont pris d’assaut le Palais de la culture ce 17 février 2018 pour la 2ème conférence nationale du parti. L’objectif était d’échanger sur la vie du parti et tracer les perspectives pour les échéances électorales à venir. Placée sous le signe de «la contribution de l’APR à l’approfondissement de la décentralisation au Mali», la présente conférence nationale de l’APR aura été un véritable test de démonstration de force qui a réussi à tout point de vue. Outre les cadres et militants du parti, ils étaient nombreux, les chefs de partis politiques maliens, à être à ce rendez-vous. Il s’agit notamment de Soumaïla Cissé, président de l’URD, Modibo Sidibé, président des Fare Anka Wuli, le maire du District, Adama Sangaré, représentant l’Adema et Younouss Hamèye Dicko, président du RDS, entre autres.
Après avoir salué l’engagement militant de ses camarades et la grande mobilisation, le président de l’APR, Oumar Ibrahima Touré, a abordé les sujets d’actualité. Pour lui, au regard de la situation sécuritaire actuelle peu rayonnante de notre pays, et à quelques encablures des élections communales, régionales, et présidentielle, cette conférence revêt, sans nul doute, une importance capitale. Les enjeux et les défis de l’heure sont donc nombreux et l’intérêt des militantes et militants de l’APR pour la vie nationale ne souffre d’aucune équivoque. A l’heure des urgences et des préoccupations nationales, où sur notre pays est une nuit d’angoisses et d’interrogations multiples, a-t-il indiqué, cette conférence vient à point nommé. Cette rencontre est de son avis une occasion de discuter de la vie du parti et de la nation toute entière. Dans ce registre, Oumar Ibrahima Touré a déclaré : «Conscient que l’avenir d’un pays se construit dans le rassemblement et l’unité et revendiquant notre appartenance à la Majorité présidentielle, notre parti, l’APR, à travers cette Conférence nationale, ne manquera pas d’évaluer sans complaisance son parcours au sein de ce regroupement politique et d’en déterminer les perspectives. Un parti, comme l’APR, en plus de sa vocation classique de conquérir démocratiquement le pouvoir et de l’exercer, ne peut se mettre en marge des grands moments de débats républicains pour l’avenir de la nation dont le scrutin présidentiel constitue une belle illustration. En tant que parti de contribution, d’idées et surtout d’actions, ayant déjà participé aux élections y compris présidentielles, l’APR pèsera sur les scrutins futurs et il revient à vous militants de décider librement de la forme et des modalités de notre participation en fonction des enjeux et des défis auxquels notre pays reste confronté », a déclaré Oumar Ibrahima Touré. Rappelant les performances de son parti au sortir des dernières élections municipales, Oumar Touré martèle que l’APR a enregistré 145 conseillers. Une performance non négligeable pour un parti qui venait d’être créé et qui avait encore le défi de son implantation, commente-t-il. Face à la situation que vit notre pays, l’orateur invite ses camarades, à la lumière de l’évaluation sans concession, à trouver des pistes de solutions efficaces et innovantes pour davantage conforter et consolider l’APR. Avant d’ajouter qu’au plan national, son parti ne peut demeurer en marge de ce chantier patriotique et sera une force de propositions, surtout d’actions pour la sortie de crise. L’APR, promet-il, contribuera sincèrement à cette œuvre collective pour un Mali où tous vivront dans la sécurité, dans la stabilité, où tous vivront de droits et de devoirs, où il fait bon vivre et la vie comme partage des peines et des joies, en un mot, le vivre ensemble harmonieux. Oumar KONATE

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here