Comite de Normalisation de la Femafoot: La Présidente maraboutéé ?

48
Investis le 10 janvier dernier, la Présidente du comité de normalisation de la fédération malienne de football malgré sa bonne volonté de sortir le football de la crise imposée par le Djihadiste du football malien, Boubacar Baba Diarra, semblent être confrontés par un mystère qui ne dit pas son nom. Pour tous ceux qui ont connu l’ancien président banni à vie du Djoliba AC cela était prévisible car tous ceux qui l’ont succédé avaient toutes les peines à survivre pour les uns et pour les autres, il a fallu du temps pour voir le bout du tunnel. C’’est le cas de Sidy Diallo qui n’a fait que 45 jours avant de voir dissoudre son comité de normalisation mis en place par le gouvernement malien le 8 mars 2017 et de Mamoutou Touré qui s’est autoproclamé président de la fédération malienne de football le 9 octobre 2017 avant de voir son rêve s’envoler après deux mois et 28 jours avec la mise en place par la FIFA le 10 janvier 2018. Quant à son successeur au Djoliba AC, le club a été sérieusement affecté par une crise interne sans précédente même si aujourd’hui la crise est totalement consommée. Une chose est sûre après un mois et 20 jours, aucun acte concret n’est encore posé par la présidente du comité de normalisation et ses membres. Il s’agit des cas des ligues de Ségou, Kayes, Bamako et Mopti et sur le cas des clubs du Mamahira AC de Kati et d’un club évoluant illégalement en ligue 1. Malgré les déclarations fracassantes mais rassurantes des membres du comité de normalisation, malgré le soutien des autorités du pays à travers le ministère des sports, malgré le soutien de la presse sportive, rien ne semble bouger concrètement pour mettre sortir définitivement de la crise imposée par le natif de Koniakari Saïd Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here