Comité directeur du Mamahira Ac de Kati : Quand un fuyard s’autoproclame président

37
Décidément le ridicule ne semble plus tuer au Mali. Tout ce qui compte pour cette catégorie de maliens dénués de toute dignité et de tout honneur, c’est leur propre intérêt sordide. Parmi eux figure un certain Yacouba Diakité, un homme qui avait fui en 2016 lors de l’assemblée générale élective pour la présidence du Mamahira AC de Kati. En effet deux ans après avoir honteusement fui l’assemblée générale élective qui a vu l’élection de El Hadj Souleymane Soumano comme président du Mamahira AC de Kati, Yacouba Diakité accepte de vendre son âme et sa dignité en s’autoproclamant président du comité directeur du club alors que le mandat du président légal court jusqu’en 2020. Le hic dans cette affaire pour ce poste de président fut-il le Mamahira AC de Kati, celui qui se dit fonctionnaire de l’état a accepté de tomber bas en se faisant manipuler par le maire URD et le Sous-préfet central de Kati tous à la solde du dinosaure Banou Makadji en violation flagrante de l’article 24 des statuts du club qui stipule « Les membres du Comité directeur sont élus par l’Assemblée générale pour une durée de quatre ans renouvelables. Il se compose de 22 membres ». Et ce que l’autoproclamé président veut semblant d’ignorer c’est lorsque le président légitime et légal perd sa qualité de membre (article 19 des statuts), une assemblée générale peut être organisée pour désigner un nouveau président. Ce qui n’est pas le cas car le président Soumano n’a ni démissionné, ni été exclu à plus forte raison décédé. Ce qui est surtout incompréhensible chez Yacouba Diakité, c’est qu’il avait déclaré il y a de cela un mois à ses amis au grin qu’il faut être idiot ou dingue pour contester la légitimité et la légalité de El Hadj Souleymane Soumano comme président du Mamahira AC de Kati. A-t-il oublié cela ? A-t-il perdu son esprit ? A-t-il obtenu des garanties de devenir Directeur général des Douanes de la part de ces manipulateurs ? lui seul pourra répondre à ses questions. Une chose est claire et nette, Yacouba Diakité doit savoir que si le maire et le sous-préfet pouvaient élire un président d’un club de football, le gouvernement malien allait mettre en place un comité exécutif de la fédération malienne de football. Aussi il peut aller vite demander des conseils à Mamoutou Touré dit Bavieux qui s’est lui aussi autoproclamé président de la fédération malienne de football le 9 octobre 2017 au mépris des statuts et règlement de la FEMAFOOT. Affaire à suivre… Saïd Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here