Comment sœur Gloria Cecilia a été enlevée : Communiqué officiel du diocèse de Sikasso

25
Le diocèse de Sikasso est situé au Sud du territoire national. Il fait frontière avec les Républiques de la Côte d’Ivoire et du Burkina Faso, les diocèses de Bamako, de Ségou et de San. Il est constitué des cercles de Sikasso, Kadiolo, Koutiala, Yorosso (Région de Sikasso), du cercle de Bla et d’une partie du cercle de San (Région de Ségou). Il est érigé en diocèse le 6 juillet 1963. De cette date à nos jours, il œuvre à l’annonce de l’Evangile de Jésus Christ et s’investit au développement de l’Homme, de tout Homme et de tout l’Homme, sans distinction aucune, à travers différentes activités de promotion et de charité. Depuis 2013, le diocèse compte 9 paroisses dont la paroisse Sainte Odile de Karangasso (185 Km de Sikasso) située dans le cercle de Koutiala. Durant 81 ans (1936 à 2017) cette paroisse a été épaulée par des religieux et religieuses missionnaires ; c’est ainsi que, depuis janvier 1996 les sœurs Franciscaines de Marie Immaculée, prenant la suite des Sœurs Dominicaines des Campagnes, œuvrent sur la paroisse de Karangasso. Les sœurs franciscaines appuient la paroisse dans plusieurs domaines notamment la pastorale, la santé, l’orphelinat, la promotion féminine… Ce mardi 7 février 2017, vers 21h30, alors que trois sœurs suivaient les informations dans leur salle de télé et que l’une se trouvait dans la chapelle, un groupe d’hommes armés, de peau noire, est arrivé. Ces assaillants, clamant qu’ils sont des Jihadistes, sont ensuite repartis avec la sœur responsable de la communauté (Sr. Gloria Cecilia Narváez Argoti). Mais auparavant, quand ils sont arrivés, ils ont été accueillis par la Sr Clara à la porte, ils l’ont prise et amenée de force pour rejoindre les deux autres (Sr Sophia et la responsable de communauté Sr. Gloria Cecilia Narváez Argoti) dans la salle de télé. Ils ont demandé d’après la Sr responsable. Sr Gloria s’est présentée. Ils ont dit que normalement ils doivent repartir avec deux sœurs mais qu’ils n’iront qu’avec une seule. Sr. Gloria leur a demandé de l’amener elle. Ils ont demandé et récupéré de force les pièces (passeport, carte d’identité colombienne…) de celle-ci et de Sr Clara. Ensuite ils ont enfermé la Sr Clara dans une chambre, la sœur Sophia ayant réussi, entretemps à s’enfermer dans une chambre et la Sœur Adélaïde (qui était à la chapelle) ayant réussi à s’enfuir et à appeler au secours. Les assaillants ont emporté l’ambulance du dispensaire avec 4 ordinateurs qu’ils vont abandonner par la suite à 5 km de Karangasso, à la barrière de pluie, juste avant le goudron. Ils auraient poursuivi leur chemin à moto en direction de Koury vers la frontière du Burkina Faso. Jusque là, nous ignorons l’identité de ces assaillants et ne savons pas encore le motif de leur acte. Monseigneur Jean-Baptiste Tiama, évêque de Sikasso, s’est rendu sur place, le mercredi 08 février 2017, avec son vicaire général. Les autres sœurs ont été conduites en un lieu sécurisé. Nous prions de manière unanime, en communion avec tous ceux qui sont affectés par cette situation, pour que la sœur soit retrouvée dans un bref délai et en bonne santé. Sikasso le 9 février 2017 Monseigneur Jean-Baptiste Tiama Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here