Le président de la République à Koutiala : « Cette visite de travail moi un retour dans le royaume d’enfance »

45
Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, était la semaine dernière à Koutiala il a mené une kyrielle d’activités: lancement du Projet d’amélioration de l »accessibilité rurale (PAAR), pose de la première pierre d’un hôpital de 2è référence, inauguration du stade de Koutiala et de la station de traitement et de pompage de Sincin. Pour ce déplacement, le chef de l’Etat était accompagné de plusieurs membres du gouvernement, des députés, d’opérateurs économiques etc. Arrivé, jeudi dans la matinée, le président Kéïta s’est tout, d’abord, dirigé vers l’hôpital de Koutiala pour rendre visite aux blessés de l’accident de circulation survenu quelques heures plutôt. Ce drame a malheureusement fait trois morts et une trentaine de blessés. Juste après, Ibrahim Boubacar Kéïta a posé la première pierre de l’hôpital de 2è référence de Koutiala et donné le premier coup de lame des travaux de la piste rurale Koutiala-Konséguéla-Konina-fleuve Glo. Dans l’après midi, le visiteur de marque a présidé la cérémonie d’inauguration de la station de traitement et de pompage de Sincina et procédé à la coulée d’eau de robinet dans une famille dans le cadre de l’opération 1.500 branchements sociaux. Financés par le Royaume du Danemark, les travaux du système d’adduction d’eau potable de la ville de Koutiala ont coûté la somme de 3,1 milliards de FCFA pour un délai de réalisation de 20 mois. La capacité de production de Koutiala a augmenté de 4.000 m3/jour et le réseau a été densifié avec 321,1 nouveaux km de tuyauterie, l’installation de 33 bornes fontaines et de 17 poteaux d’incendie. Visiblement satisfaits, le maire de la commune de Sincina, Chiaka Coulibaly et le représentant des notabilités, Abdoulaye Dembelé, ont, au nom des populations, adressé leurs vifs remerciements au président de la République pour toutes les actions de développement qu’il est en train de réaliser. Mieux, a fait observer un intervenant, c’est même la première fois depuis l’indépendance du Mali qu’un chef d’Etat se déplace dans leur commune. A Koutiala, N’Goutjina et Sincina, a expliqué le ministre de l’Energie et de l’Eau, il est prévu 1.500 branchements sociaux, portés à 3.000 suite aux instructions du chef de l’Etat. «La maîtrise de l’énergie constituant une part non négligeable d’un service d’eau régulier, toutes les localités du cercle de Koutiala sont en voie de raccordement au réseau interconnecté à partir du poste de Koutiala», a annoncé Malick Alhousséïni. Le président de la République a, ensuite, symboliquement remis 5 contrats aux bénéficiaires des branchements sociaux, avant de couper le ruban et visité les locaux. Peu de temps après, Ibrahim Boubacar Kéïta a procédé à la coulée d’eau du robinet du domicile de la famille Dembélé, bénéficiaire dans la commune de Sincina. Dans la matinée du vendredi, le président de la République a rencontré, à la Préfecture, les forces vives de Koutiala. Lors des échanges, que de souvenirs, d’anecdotes, de rappels d’histoires parfois drôles dans une ambiance où il n’y avait de la place que pour les retrouvailles, la convivialité et la fraternité. Les autorités politiques et administratives, les représentants des jeunes et des femmes, ceux des partis politiques (majorité et opposition), des producteurs d’huile de Koutiala… ont tous salué le président Kéïta, natif de la ville, pour cette visite. Ils ont aussi remercié le chef de l’Etat pour avoir accompli en peu de temps et dans un contexte difficile un travail titanesque. Sans être exhaustif, leurs préoccupations peuvent être résumées autour de quelques points : insécurité, relance des activités de l’Huilerie cotonnière du Mali (Huicoma), chômage des jeunes, construction de la Maison des jeunes de Koutiala, d’un échangeur et de centres pour la prise en charge de la Césarienne. Incontestablement, c’est l’érection du cercle de Koutiala en région qui a été la forte doléance des Koutialais soumise à l’hôte du jour. SOURIRE SUR LES LÈVRES. Dans sa réponse, le président de la République, qui avait de la peine à cacher son émotion, a remercié les membres de sa « famille » pour cet accueil qui fera certainement date. Il confiera que depuis son arrivée dans sa ville natale, il n’a que le sourire sur les lèvres. Par ailleurs, le président Kéïta s’est dit satisfait de l’état de propreté de l’hôpital de Koutiala où il s’était rendu la veille. Il a appelé la population à faire de même pour les marchés de la ville. Dans un développement assez détaillé et fourni en informations, Ibrahim Boubacar Kéïta a déclaré : «Cette visite de travail est pour moi une sorte de retour dans le royaume d’enfance . Il a expliqué que les efforts pour le développement du pays iront crescendo : dotation de l’armée en équipements adéquats, création d’emplois pour les jeunes, adduction d’eau etc. En définitive, le président de la République a dit avoir pris bonne note des doléances à lui soumises par les représentants des populations.Sur l’importante question de l’érection de Koutiala en région, le président Kéita dira ceci: « Cette grande préoccupation de l’ensemble de la population relative à l’érection de Koutiala en région évidemment a été soulevée, je crois que ce dossier est pratiquement bouclé. Il nous restera dans les jours à venir peut-être à désigner un gouverneur». Après cette rencontre, le chef de l’Etat s’est rendu à la Grande mosquée de la ville pour la prière du vendredi. En ce lieu saint, des bénédictions ont été formulées pour les autorités et pour le pays. Lors de la rencontre du président Kéïta avec les imams de Koutiala, les mêmes prières et bénédictions ont été faites. Après la prière, le président de la République a inauguré le pont reliant le quartier Walawala à celui Koko. Financé par la Compagnie malienne pour le développement du textile (CMDT), ce nouveau pont, entièrement en béton armé, va lier deux quartiers qui ont un poids économique important dans le développement socio-économique de la ville. La dernière séquence majeure de cette visite présidentielle a concerné la cérémonie de baptême du stade de Koutiala. Il est désormais baptisé : «El Hadj Sidiki Ouattara», chef de canton (1886-1997). Le maire de la commune urbaine de Koutiala, Oumar B. Dembelé, le président du Conseil de cercle, Zoumana Mallé, ont, encore une fois, remercié le président Kéïta pour cette visite et pour toutes ses actions de développement. Les deux intervenants ont également mis en exergue les qualités hautement humaines de feu Sidiki Ouattara qui, selon eux, est un symbole de paix et de cohésion sociale. Ils ont rappelé que celui dont le stade de la ville porte le nom a défendu et sauvegardé les intérêts du Miniankala. Le président du Conseil de cercle de Koutiala a demandé la transformation de l’enceinte sportive de Koutiala en stade omnisports pour abriter d’autres disciplines sportives. Au nom de la famille El Hadj Sidiki Ouattara, Barou Ouattara a exprimé sa fierté, sa reconnaissance et ses remerciements au chef de l’Etat pour cet honneur fait à leur illustre ascendant. Dans son intervention, le ministre des Sports, Me Jean Claude Sidibé, a annoncé la promesse du président de la République de construire un stade omnisports pour les jeunes de Koutiala dans moins d’un an. Prenant la parole, le chef de l’Etat a, encore, remercié les Koutialais pour leur forte mobilisation à la faveur de sa visite, rendant également un vibrant hommage à feu Sidiki Ouattara. Il a, ensuite, donné le coup d’envoi de la finale de la coupe qui porte son nom, organisée par le «Mouvement IBK 2018 en marche». Joignant l’utile à l’agréable, le président Kéita a remis aux démunis 10.000 kits scolaires, 4 tonnes de petit mil, 2 tonnes de riz. A cela s’ajoutent 1680 décortiqueuses de maïs et 360 repiqueuses de riz. Ce sont les artistes Abdoulaye Diabaté, Nampé Sadio et Ernesta qui ont assuré l’animation, tenant en haleine un public très nombreux. C’est à partir du stade de Koutiala que l’imposante délégation présidentielle a pris la direction de Sikasso où le président Kéïta a pris son avion pour Bamako. Envoyés spéciaux Massa SIDIBÉ Nouhoum SAMAKÉ Le président de la République en visite de travail à Koutiala : SATISFACTION DE L’ILLUSTRE NATIF DE LA CAPITALE DE L’OR BLANC Juste après sa rencontre avec les forces vives de Koutiala, vendredi dernier, le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta, a accordé une interview à la presse dans laquelle il a confié que cette visite de travail était pour lui une sorte de retour dans le royaume d’enfance, ajoutant qu’il n’a pas été déçu par l’accueil que les Koutialais lui ont réservé. «Cet enfant du pays qui revient, avec beaucoup de modestie, avec beaucoup d’humilité, rendre compte de ce qu’ensemble nous avons pu mettre en chantier, de ce qu’ensemble nous comptons mettre en chantier dans les meilleurs délais pour que des domaines aussi importants pour nous que la santé des populations, que le commerce interpersonnel, que le commerce économique également, soient plus faciles par des voies d’accès nouvelles», a-t-il affirmé. S’exprimant sur le projet du nouvel hôpital de la ville, Ibrahim Boubacar Kéïta a soutenu que c’est un projet assez futuriste où le plateau technique sera à hauteur souhaitée. Il a précisé que tous les progrès en médecine, dans l’imagerie médicale se trouveront réunis dans cet hôpital de 2è référence. «Je crois que cela est utile, nécessaire et attendu dans une ville qui n’a pas cessé de montrer son dynamisme, son ouverture au reste du monde, notamment à ses voisins immédiats (Burkina Faso, Côte d’Ivoire) et les pays de la Côte (Togo et Ghana)», a déclaré le président Kéïta. Donc, a-t-il ajouté, l’hôpital de 2è référence à Koutiala n’est pas un luxe, ni pour Koutiala, ni pour la région, promettant que ce sera d’ailleurs dorénavant la doctrine en matière médicale. Pour le chef de l’Etat, « notre nouvelle politique de santé va avoir ce genre de références désormais pour que tout doucement nous hissions à la hauteur de ce qui est attendu de notre pays aujourd’hui en matière de gestion du secteur de la santé, en matière d’offre médicale, en matière d’offre de soins ». «Que nos populations soient absolument contemporaines de leur siècle et que également les évacuations sur Bamako, sur Ségou, sur Sikasso soient des souvenirs d’un passé lointain», a-t-il souhaité. Ibrahim Boubacar Kéïta a également rappelé les immenses efforts consentis pour donner de l’eau potable aux populations, estimant que l’eau est un signe d’existence de vie. «Aujourd’hui, qu’on arrive à donner de l’eau potable à une frange importante de la ville de Koutiala a été une grande satisfaction pour moi. La joie dans la famille Dembélé était celle de l’ensemble de notre peuple», a-t-il témoigné, avant de s’engager à bien équiper le stade Sidiki Ouattara de Koutiala. M. S N. S Source : aBamako aBamako

1 commentaire

  1. ce n’est pas maintenant que koutiala, à besoin de l’eau potable, que les imams sachent que leurs bénédiction est une malédiction, et sa n’a rien servie a ce pays, peut-être que Dieux ne vous aime pas comme vous croyez

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here