Nanko Boubacar Samaké lors d’un meeting de soutien au Maire de la commune VI : «…..Le Maire Alou Coulibaly est victime d’une conspiration politique…»

25
L’objectif de cette rencontre était de donner des points d’éclaircissement à la population de Niamakoro sur les vraies raisons de la suspension du Maire Alou Coulibaly. Selon Fanta Dembélé de la plateforme « Respectez Nos Voix », les raisons de la suspension du Maire Alou Coulibaly sont purement politiques. La première raison explique-t-elle, est liée à l’élaboration d’un ordre de mission à l’extérieur au compte d’une dame du nom de Rokia Touré qui ne serait pas de la mairie et que le maire Coulibaly aurait fait passer pour une de ses collaboratrices. Pour elle, cette accusation est une erreur car Rokia Touré est conseillère à la Mairie. Aussi, ils se sont trompés de personne en citant une autre Rokia Touré, membre de l’Association Afrique Femme Invest qui a l’habitude de travailler avec le Maire à travers cette association. A en croire Fanta Dembélé, il y a eu une injustice à ce niveau et le Maire Alou Coulibaly ne devrait pas être le seul à répondre de cette situation. Les deux autres raisons de la suspension du Maire de la Commune VI sont le recrutement de 5 agents sans passer par le conseil communal ainsi que la vente de 234 permis d’occuper. S’agissant du recrutement des cinq (5) agents, c’est en voulant réparer une anomalie dans la Mairie qu’il a recruté ces agents dont certains travaillaient depuis des années sans salaires. Et ces agents ne sont autres que des anciens de la Mairie. Allant dans le même sens, Nanko Boubacar Samaké dira que le Maire Alou Coulibaly a été victime d’un complot politique dans cette affaire qui ne date pas de maintenant mais qui a refait surface lorsqu’il a décidé de mettre à la disposition du Général Moussa Sinko Coulibaly, le terrain de Magnambougou pour le lancement de son mouvement. D’après lui, le Maire Alou Coulibaly est l’un des bons maires actuellement au Mali. Mais il est victime d’une conspiration politique pour ses prises de position face à certaines situations d’injustice au Mali dont la spéculation foncière. Il fait référence à l’affaire de Diallobougou où par peur de voir le Maire sortant de la Commune VI, Baba Sanou, détourner leurs terres, les victimes de déguerpissement sont allées voir Adama Sangaré pour lui demander de les aider à s’installer. Mais au lieu d’agir dans ce sens, Adama Sangaré s’est plutôt mis à vendre les parcelles des déguerpis à des commerçants, porteurs d’uniformes, etc… Lorsqu’ils ont su l’attitude du Maire Adama Sangaré, ils sont allés voir le Maire Alou Coulibaly qui venait de remporter l’élection pour le poste de Maire de la Commune VI. Pour Nanko Boubacar Samaké, s’il y a quelqu’un qui mérite la prison, c’est bien Adama Sangare qu’il accuse d’avoir vendu toutes les terres de Bamako et environs sans risquer quoi que ce soit. La rencontre a été marquée par des mots de remerciement et de soutien des populations au Maire Alou Coulibaly. Ils ont promis de répondre massivement à l’appel de la plateforme « Respectez nos Voix » qui projette de faire une grande marche le mercredi 21 février prochain de la Tour d’Afrique en direction de la Mairie de la Commune VI. Selon les organisateurs, cette marche bénéficie du soutien de plusieurs organisations dont le CDR de Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath et la plateforme pour le changement de Moussa Sinko Coulibaly. M.D Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here