Quartier de Missira en commune II : Les anciens locaux du CSREF abriteront le CSCOM

23
Le quartier de Missira sera bientôt doté d’un Centre de Santé Communautaire. L’information a été donnée au cours d’une rencontre ayant réuni les acteurs de la santé, les autorités coutumières et communales de la commune II et les populations pour discuter du sujet le samedi 17 février dernier. Cette rencontre intervient après que le Centre de Santé de Référence de la Commune II du District ait été doté d’un nouveau siège au quartier San Fil en juillet 2016. Et c’est l’ancien bâtiment du Csréf qui abritera le nouveau Centre de Santé Communautaire de Missira. Depuis le déménagement du Centre de Santé de Référence de la Commune II du District au quartier San Fil en juillet 2016, les responsables locaux en charge de la santé et les notabilités de Missira, en collaboration avec la mairie de la Commune II sont à pied d’œuvre pour doter ledit quartier d’une aire de santé afin de satisfaire les besoins des populations en matière de santé.
En effet, le CSCOM de Missira a été créé depuis quelques temps mais la population ne bénéficie pas des soins de proximité depuis que le Csréf de la commune II a été doté d’un nouveau siège au quartier Sans Fil à cause de l’absence de site pour son installation. Pour pallier à cela, les populations ont été informées que c’est l’ancien bâtiment du Csréf qui va abriter le CSCOM de Missira afin que les populations puissent jouir d’une aire de santé de proximité. L’information a été donnée le samedi 17 février dernier par les autorités compétentes. Le président de l’Association de Santé Communautaire de Missira (ASACOMI) Zoumana Traoré a expliqué que cela fait près d’une décennie qu’ils se battent pour que Missira puisse avoir son aire de santé. Et avec le déménagement du Centre de Santé de Référence de la commune II, leurs efforts ont porté fruit. Car la mairie a mis à la disposition de l’ASACOMI, les anciens locaux du CSREF afin d’abriter le Centre de Santé Communautaire de Missira. C’est pourquoi selon lui, il est important d’informer la population que son aire de santé sera bientôt fonctionnelle. Car le besoin est réel vu la forte concentration de la population surtout qu’elle ne se limite pas aux résidents Missira. Pour sa part, Mamadou Camara, président de la FENASCOM de la commune II ajoutera que cette rencontre a lieu pour informer les populations sur la mise en place de l’ASACO de Missira, sur l’installation du CSCOM dudit quartier et sur la mise à disposition du siège de la FENASCOM de la commune II dans l’ancien local du Csréf de ladite commune. «Le centre a été abandonné pendant un certain temps faisant qu’il est dans un état délabré. C’est pourquoi, la mairie de la commune II, la FENASCOM de la Commune II associée à l’ASACOMI, ainsi que le chef de quartier de Missira ont décidé de faire appel à la population pour faire un nettoyage général avant l’installation de l’ASACOMI, la FENASCOM et le CSCOM. Une fois assaini, nous nous investirons à le doter des équipements adéquats y compris des dispositions organisationnelles pour sa bonne marche en accord avec le chef de quartier et la population. Nous espérons que la population nous comprendra et nous assistera dans ce travail de longue haleine qui vient de commencer afin de leur offrir un service de santé de proximité avec des soins de qualité conformément aux directives que nous recevons du Ministère de la Santé à travers la Direction Nationale et Régionale de la Santé», a-t-il expliqué. Avant de demander aux uns et aux autres de s’engager car il s’agit d’un problème de citoyenneté et d’honnêteté vis-à-vis de soi-même. Belco Thiam, conseiller municipal à la mairie de la Commune II, président de la commission santé et des affaires sociales, quant à lui dira qu’il s’agit de doter Missira d’un CSCOM. Car la présence du Centre de Santé de Référence de la commune II dans le quartier de Missira a fait qu’il ne disposait pas de Centre de Santé Communautaire. C’est pourquoi, après plusieurs luttes, ils ont pu obtenir une partie de l’ancien local du Csréf. Tandis que l’autre partie est restée à la disposition de la Direction Nationale de la Santé. Il a demandé à la population de sortir massivement le dimanche 25 février prochain pour assainir les locaux avant les autres travaux. Car il y’a une nécessité réelle d’ouverture d’un CSCOM dans ce quartier qui subit la conséquence du départ du Csréf. Pour lui, l’un des objectifs de la mairie est d’offrir les meilleures qualités de soins aux populations. Cheickna Agne, chef de quartier de Missira s’est réjoui de la tenue de cette rencontre d’information sur l’ouverture du CSCOM de Missira. Selon lui, les populations ont été informées. C’est pourquoi, il leur a demandé de sortir massivement le dimanche 25 février prochain pour assainir le site. Moussa Sékou Diaby

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here