Rugby, championnat national : Les HIPPO XV renversent L’USFAS

20
Le choc de la troisième journée du championnat a tourné à l’avantage de l’équipe de Quinzambougou qui a dominé 11-7 les champions du Mali, après avoir été menés 7-0. La voie du sacre semble désormais ouverte pour les Hippo XV qui affrontent la modeste formation du Réal, lors de l’avant dernière journée Avant le choc au sommet de cette troisième journée du championnat, les Hippo XV et l’USFAS étaient à égalité (une victoire chacun) et tous les ingrédients semblaient réunis pour une belle empoignade entre les deux poids lourds du rugby malien. La rencontre a tenu toutes ses promesses, même si elle a été dominée par les Hippo XV, vainqueurs 11-7. Avec ce succès, les hommes du président Cheick Konaté «Takala» font un grand pas vers le sacre, surtout quand on sait que l’équipe militaire est, actuellement, l’une des rares, sinon la seule formation du pays à même de contester la suprématie des Hippo XV. Désormais, la voie du sacre semble grandement ouverte pour les Jaunes et le match de l’avant dernière journée contre le Réal ne devrait être qu’une simple formalité pour Toumani Sidibé et ses coéquipiers. Conscients que le match face à l’USFAS était décisif dans la course au titre, les joueurs de Quinzambougou ont commencé la fête depuis samedi. A l’issue du choc contre les champions sortants, ils se sont tous rués sur la pelouse pour chanter et esquisser des pas de danse. Pourtant, la rencontre a mal commencé pour les Hippo XV qui seront menés 7-0, après 19 minutes de jeu (essai de Mahamane Maïga, suivi d’une transformation du même joueur). Mais juste avant la demi-heure, les Hippo XV reviennent à 7-5, grâce à un essai de N’Fally Konaté. C’est sur ce score qu’interviendra la mi-temps. Galvanisés par cette réduction du score, les joueurs de Quinzambougou prennent les choses en main au retour des vestiaires. Très rapidement, Toumani Sidibé concrétise la domination de son équipe, en réalisant un drop (3 points). Pour la première fois depuis le début de la rencontre, les Hippo XV prennent l’avantage au tableau d’affichage (8-7, 33è min). Dans la foulée, le même Toumani Sidibé revient à la charge et réalise un nouveau drop qui permet aux Hippo XV de mener 11-7. On connaît la suite : malgré les multiples tentatives des champions du Mali en titre, le score n’évoluera plus et ce sont les joueurs de Quinzambougou qui empocheront les points de la victoire. «La victoire est méritée, mon équipe a fait preuve de courage, de combativité. Je suis fier de mes joueurs, cette victoire récompense tous les efforts qu’ils ont fournis cette semaine», s’exclamera l’entraîneur français des Hippo XV, Eric Couffignal. A l’instar de son entraîneur, le président des Hippo XV soulignera la belle prestation de l’équipe, tout en avouant que la victoire n’a pas été facile. «Je redoutais une rixe, parce que les matches entre les deux clubs tournent souvent à la bagarre. Mais, aujourd’hui (samedi, ndlr), il n’en a rien été. Dieu nous a aidés, le match s’est bien terminé, je suis très satisfait», dira Cheick Konaté «Takala». «Les joueurs de deux camps sont contents et joyeux, ils ont mouillé le maillot. Le rugby est un sport que nous pratiquons au Mali par simple plaisir. J’encourage les joueurs et les encadreurs à continuer sur cette lancée», ajoutera le premier responsable des Hippo XV. Quant au technicien de l’USFAS, Bréhima Diallo, il imputera la défaite de son équipe à un manque d’entraînement, expliquant que ses joueurs ont dominé le début de match, avant de connaître une baisse de régime. «Mes joueurs ne s’entraînent pas tous régulièrement, ils ont manqué de répondant physique», pointera celui qui occupe, également, le poste de sélectionneur national. Pour lui, la voie du sacre est désormais ouverte pour les Hippos XV et il est difficile d’imaginer l’équipe de Quizambougou «perdre contre le Réal». «Le championnat n’est pas encore fini, mais je pense qu’ils (les Hippo XV, ndlr) sont très proches du titre», martèlera le technicien. Lors de la 4è journée, le Réal s’expliquera avec le Djoliba (24 février) et une semaine plus tard, les Réalistes seront à l’épreuve des Hippos XV (3 mars), pour le compte de la 5è journée. La boucle sera bouclée par la confrontation entre le Djoliba et l’USFAS (10 mars, 6è journée). Jusque-là, le Djoliba et le Réal n’ont gagné aucune rencontre et ces deux formations sont déjà hors course. Lors de leur première sortie, les Réalistes ont été battus 19-7 par l’USFAS (19-7), alors que les Rouges ont volé en éclats (31-0) devant les Hippo XV. Ladji M. DIABY Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here