Assassinats cibles, enlèvements dans le centre du Mali : Sous l’œil impuissant d’un régime médiocre, les populations civiles persécutées par les terroristes !

1726
Le régime médiocre de IBK est incapable d’assurer la sécurité des populations et leurs biens. En l’espace de 48 heures, plusieurs personnes ont été enlevées ou abattues. Toutes des civils, elles sont soupçonnées par des jihadistes de donner des informations aux forces maliennes. Pourtant les autorités ont annoncé le renforcement des dispositifs sécuritaires dans cette partie du pays pour combattre les jihadistes. Les terroristes continuent de sévir dans le centre du pays, notamment dans la région de Mopti. Cela, en dépit des mesures sécuritaires prises par les autorités pour mieux les combattre. Les populations civiles sont les principales cibles des groupes terroristes dans la zone. Le secrétaire général de la commune de Togoro Kotia, dans le cercle de Ténenkou, Hamidou Sankaré a été enlevé dans la nuit de vendredi à samedi par des hommes armés. Selon des sources locales, cet enlèvement s’est déroulé à son domicile et ses ravisseurs seraient des présumés jihadistes. Le cercle de Tenenkou est confronté depuis plusieurs années à une présence accrue des terroristes dans la région. L’administration est absente dans la ville. A quelques kilomètres de Ténenkou, les groupes jihadistes se sont également déployés dans le cercle de Douentza. A Boni une commune du cercle, des hommes armés non identifiés ont tué le planton la brigade de gendarmerie de la localité. Un conseiller communal a été enlevé par des inconnus ce dimanche à Dogo, localité située dans la commune de Bimbere -Tama, cercle de Youwarou. Selon des sources locales, la victime aurait été ligotée par ces ravisseurs avant de l’emmener. Les raisons et les circonstances de ce nouveau rapt restent inconnues. Ces attaques ciblées visent à installer la peur au sein de la population et empêcher toute collaboration avec les forces militaires, affirment certains observateurs. En visite dans la région de Mopti, la semaine dernière, le premier ministre a promis de combattre les groupes terroristes dans le centre du pays. Soumeylou Boubèye Maïga a annoncé la mise en œuvre rapide d’un plan de sécurité pour le centre du pays. Cette promesse n’est pas pour l’instant tenue et les populations souffrent malheureusement dans leur chair. Mahamane Baba Kounta

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

1 commentaire

  1. J,appelle tous à une journée morte pour l,enfer qui vive ces populations du centre afin que des vrais mesures soient prises venir au secours de ces populations qui ne savent plus sur quel pied danser alors que dans la capitale des trois caïmans on ignore tous ceux qui se passe au centre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here