Primaires à l’ADEMA-PASJ : Cet épilogue est-il politiquement correct ?

23
Après des éventails de critique, des brouhahas, des tensions au sein du parti, les abeilles ont décidé de sortir de la ruche contrairement en 2007 pour prendre leur destin à bras le corps. C’est le mercredi 14 janvier 2018 que le comité exécutif de l’ADEMA-PASJ est sorti après maintes incertitudes de son inertie pour satisfaire les désirs de ces militants qui ont dénoncé le manque d’audace politique du parti. Ainsi, le comité exécutif a mis en application la résolution du 22 juillet 2017 pour enfin rechercher un candidat rassembleur, légitime qui pourra remobiliser et représenter le parti à l’élection présidentielle prochaine. Les dés sont donc lancés pour la candidature interne tant espérée. Alors qui pourra à sa juste valeur incarner ces critères car si l’on croit à la sincérité du comité exécutif, l’idée est de choisir un vrai candidat cette fois ci. Cela dit, qui sera ce candidat idéal pour la ruche. Selon certains baron du parti, le Pr Dioncounda TRAORE a la faveur des sondages car il serait le rassembleur tant attendu. Par contre ce dernier cité de part et d’autre, garde le flou sur sa candidature et ceci suscite des interrogations sur le pourquoi ce silence. Pour l’ex-député Lancéni Balla Kéita fervent pro Dioncounda ” le Pr Dioncounda TRAORE a toujours été comme ça, c’est un missionnaire qui veut qu’on le fasse appel d’abord et cela est fait. Il n’y a pas meilleur candidat que lui”. Mais selon certains spécialistes de la scène politique, le Pr Dioncounda TRAORE n’a pas confiance à l’ADEMA, il voit sa candidature d’un mauvais œil car il a plus à perdre qu’à gagner. Il y a aussi ceux qui ont manifesté leurs intentions bien avant en l’occurrence les instigateurs de ces primaires. Le premier est le Maire de Sikasso, Kalfa SANOGO et en second nous avons le porte étendard de l’ADEMA à l’élection de 2013, Dramane DEMBELE qui veut cette fois faire plus. Alors l’ADEMA parviendra-t-elle à sortir grand de cette élection interne? Ou, est-ce que les candidats malheureux n’iront pas en rangs dispersés ? Ou encore, est-ce que les militants ne feront pas les mêmes erreurs qu’auparavant? C’est en cela que nous doutions que ces primaires puissent mettre fin à la crise au sein de ce parti. En effet, les membres du parti qui sont actuellement ministres, accepteront-ils de quitter le gouvernement ou de changer leurs vestes ? En tout cas, le Premier Ministre a sommé les membres de son gouvernement de clarifier leurs choix avant mars. Et la candidature de l’Alliance pour la Démocratie au Mali-Parti Africain pour la Solidarité et la Justice mettra fin à leur séjour au sein de la convention pour la majorité présidentielle et le Président IBK singulièrement risque de perdre un soutien de poids pour sa réélection en 2018. Attendons de voir ! Diakaridia BARRO

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here