Acharnement médiatique contre le Mali : La main d’un ancien ministre d’IBK

23
Ne cherchons pas loin : celui qui aurait orchestré la campagne médiatique contre les institutions du Mali se trouve être un ancien ministre d’IBK. Surprenante révélation. A la publication d’un article de la radio française Europe 1 sur le Mali et qui faisait malencontreusement état d’accusation contre le président IBK, des interrogations avaient été soulevées en son temps. Certains y voyaient la main de l’opposition ou même des autorités françaises. Une telle posture jure avec les informations dont nous disposons sur ce qu’il convient d’appeler un acharnement médiatique. D’abord, qu’est-ce qui explique la brusque sortie d’une radio connue pour traiter uniquement et strictement des questions occidentales à s’intéresser à un pays comme le Mali qui tente de sortir de la crise ? Pour avoir une idée de cette question embarrassante, il faut remonter à la piste qui mène vers un coup monté de toutes pièces par un ancien ministre d’IBK. Proche collaborateur du président, il s’est retrouvé en France et avait démarché plusieurs médias pour divulguer des informations qui, selon lui, pourraient être gênantes pour le pouvoir. En clair, c’est cet ancien ministre qui aura pris contact avec le journaliste d’Europe 1 alors que les intermédiaires du ministre tentaient de convaincre France 24 et TV5. Mais sans succès. Notre source va jusqu’à confirmer que l’ex-ministre en question avait misé sur une grande campagne médiatique française qui serait le point de départ d’une longue et minutieuse cabale visant à déstabiliser le pays. Le scenario est du genre 2012 où les médias français ont joué un rôle prépondérant dans la propagande des ex-rebelles. Mais ce qui frustre ici c’est que le cerveau de cette conspiration fait semblant d’aider le chef de l’Etat. A suivre !!! A. M. C.

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here