Amadou Ongoiba, président de la sous-commission d’organisation matérielle, logistique, accueil, protocole et hébergement de Ginna Dogon : « Toutes les dispositions sont mises en place pour que la fête se passe dans les meilleures conditions »

15
Depuis près d’une semaine, la commission d’organisation de la 5èmeédition des journées culturelles Dogon dont l’ouverture est prévue pour ce matin au stade Baréma Bocoum de Mopti, travaille d’arrache pied pour la réussite desdites journées. Pour nous renseigner sur la qualité de l’organisation, nous avons échangé avec Amadou Ongoiba, président de la sous-commission d’organisation matérielle, logistique, accueil protocole et hébergement. Comment avez-vous préparé l’organisation de cette 5ème Edition des journées culturelles Dogon ? Nous avons, en collaboration avec l’antenne de Mopti et Sévaré, pris certaines dispositions institutionnelles pour mettre en place des sous-commissions de travail au niveau du bureau national et la commission locale d’organisation. Nous avons associé à ce titre toutes les structures administratives et politiques de la région, notamment le gouverneur, le maire et les services techniques chargés de la sécurité, et de la santé. En ce qui concerne les traitements ophtalmologiques, les consultations se feront gratuitement dans les centres de santé de référence et au niveau de l’hôpital tout au long du festival. Le président a même fait l’ouverture hier, mardi 20 février 2017 Au programme, il est prévu les défilés des différentes antennes invitées et les sympathisants ; les organisations sœurs que sont les sonrhaïs, les peulhs, les Bozos, les tamasheqs. Comme thème, vous avez choisi ‘’la chasse au Pays Dogon’’. Pourquoi ce thème ? Le choix de ce thème n’est pas fortuit. C’est compte tenu du contexte que nous l’avons choisi. Nous estimons que nous devons donner un rôle central aux chasseurs qui consistent à protéger l’environnement. Il ne s’agit pas pour nous de prendre les chasseurs en tant que braconniers mais des éléments de la société qui protègent et l’environnement et les hommes. Des activités environnementales telles qu’un bosquet qui va être créé symbolisant la paix seront aussi menées. Nul ne peut ignorer que Guinna Dogon s’est beaucoup investi dans la recherche de la paix à travers le pays dans les moments les plus durs. Elle a été l’une des rares associations à se rendre auprès de ses frères de Kidal, Tombouctou et Gao pour apporter son soutien à la paix et a fait un rapport aux autorités dans le cadre de la paix. Elle a aussi participé à beaucoup de missions de bons offices. Autour de ce thème central, gravitent d’autres activités de développement telles que la réinsertion sociale et économique, les activités génératrices de revenus et les activités concernant la santé, la sécurité, l’environnement et l’assainissement. Quelles mesures sécuritaires avez-vous prises pour la sécurisation des participants ? Parlant de la sécurité des participants, nous avons collaboré avec la structure. Nous avons une sous-commission ‘’sécurité ‘’qui est présidée par le général Gabriel Poudiougou. Cette commission a déjà pris contact avec les structures régionales chargées de la sécurité, la MINUSMA et bien sûr les chasseurs traditionnels que nous avons. Donc toute la ceinture régionale est protégée en termes de sécurité. Nous avons un système permettant de relayer les informations sur le mouvement des gens. Avec l’appui du gouverneur de la région de Mopti, tous les lieux de manifestations seront sécurisés de la manière la plus bonne. Les logements seront bien sécurisés. Nous avons même bénéficié de l’appui de la Minusma dans ce sens. Quel appel avez-vous à lancer aux participants pour la réussite de cette 5èmeédition des journées culturelles Dogon ? Nous attendons des participants du respect des consignes données par rapport à la sécurité. Les bagages seront fouillés ; il faut que les gens acceptent ce principe. Cela est dans l’intérêt de tout le monde. Nous invitons aussi les artistes et les autres invités à respecter les consignes des agents de sécurité. Nous sommes sûrs qu’il n’y aura aucune faille concernant la sécurité. Toutes les dispositions sont mises en place pour que la fête se passe dans les meilleures conditions. Réalisée Boureima Guindo

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here