APEX-Mali : Les acquis à consolider

12
La stratégie nationale de promotion et de développement des exportations, qui sera achevée, constituera le cadre logique de référence pour les multiples actions à venir de l’Agence Les administrateurs de l’Agence pour la promotion des exportations (APEX-Mali) ont tenu, le jeudi 15 février dernier, la 6ème session ordinaire de leur Conseil d’administration. C’était dans la salle de conférence du ministère du Commerce et de la Concurrence, sous la présidence de Mme Alwata Ichata Sahi, Présidente du Conseil d’administration (PCA), en présence du Dg de l’APEX-Mali, Abdoulaye Sanoko. Cette session budgétaire de 2018, était consacrée à l’examen de l’état d’exécution des recommandations de la dernière session ; le projet programme de budget 2018 ; les projets de l’accord d’établissement et de l’organigramme modifié de l’Agence. Dans son intervention, la présidente du Conseil d’administration, a expliqué qu’au cours de l’exercice écoulé l’APEX-Mali a élaboré avec le soutien du Centre du commerce international à Genève une feuille de route pour l’amélioration de ses performances. A cet effet, elle s’est fixée une vision, celle d’être un acteur professionnel orienté client. A ses dires, il s’agit notamment d’adapter les services fournis afin de répondre au mieux aux attentes des exportations qui constituent des leviers efficients de développement des exportations et de développer des relations solides et durables avec eux. Selon Mme Alwata Ichata Sahi, ces activités phares réalisées l’année écoulée seront consolidées en 2018. En particulier, la stratégie nationale de promotion et de développement des exportations, qui sera achevée, constituera le cadre logique de référence pour les multiples actions à venir de l’APEX-Mali, a-t-elle déclaré, avant de fonder l’espoir que l’Agence et ses partenaires auront les moyens de la mise en œuvre de cette stratégie. A cet effet, signale-t-elle que ‘’ nous ne cesserons d’évoquer l’épineuse question de la faiblesse des moyens humains et financiers dont souffre l’APEX-Mali depuis sa création et qui, de par la spécificité de sa mission d’appui aux exportations, ne génère pas de ressource propres. Cette situation nous interpelle tous et à tous les niveaux, a-t-elle déclaré. Nous devons continuer à réfléchir sur les solutions éventuelles en vue de la création d’un fonds d’appui à la promotion des exportations à travers une redevance sur les certificats d’origine des marchandises destinés à l’exportation en contre partie des services fournis par l’Agence ou une taxe APEX sur certains produits d’exportation’’, a-t-elle expliqué. Elle a formulé le vœu que cette année 2018 soit meilleure que les années antérieures en termes de mobilisation des ressources et de renforcement des capacités des acteurs du secteur privé et des agents en charge d’animer le service. Selon Mme Alwata Ichata Sahi, le budget programme de 2018 de l’APEX-Mali tient compte de la dotation initiale mise à disposition dans le budget d’Etat et des acquis des partenaires. Ce budget est équilibré en recettes et en dépenses à la somme de deux cent quatre-vingt-neuf millions deux cent soixante-quinze mille FCFA dont cent soixante-deux millions deux cent soixante-quinze mille FCFA sur le budget national. AMT Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here