Braquage de la pharmacie de Kanadjiguila et des véhicules de transport : Le commissariat de police de Kalabancoro met le grappin sur les auteurs

15
Apparemment le Commissariat de Kalaban-Coro ne cessera plus de surprendre la population de Bamako et ses environs. Il arrive par son efficacité sur le terrain à protéger les personnes et de leurs biens. En début de semaine, l’Inspecteur principal de police Aboucacar Traore et ses hommes ont mis aux arrêts 7 présumés bandits impliqués dans le braquage de la pharmacie de Kanadjiguila, et des véhicules de transport. Tout est parti du démantèlement d’un premier groupe de malfrats de quatre personnes en octobre 2017. Ces bandits de grand chemin opéraient sur le tronçon Kolokani-Bamako. Ils interceptaient fréquemment les véhicules de transports et dépouillaient les paisibles passagers de tous leurs biens. Les complices en fuites qui ont rejoint d’autres groupes de bandits, sont disparus des radars de la police. Mais celle-ci ne lâche pas. Les investigations de l’Inspecteur principal de police Aboubacar Traore et ses hommes ont permis de démasquer deux d’entre eux. A en croire le Chef de Brigade de recherche (BR) du Commissaire de police de Kalabancoro, l’arrestation de ces deux complices à amener au démantèlement du second groupe. « Ces bandits ont été présentés, dans l’après-midi d’hier mercredi 21 février, au Tribunal de Grande instance de la commune V du district de Bamako », a-t-il rappelé. Ce groupe de malfrats opérait avec un arsenal de guerre composé des pistolets de fabrication artisanale et de pistolets mitrailleurs. Pour le moment les forces de l’ordre ont réussi a retrouvé deux armes à feu. Aussi, la police promet de mettre la main sur le reste de la bande. Pour des raisons d’investigations, l’Inspecteur de police n’a pas voulu révéler l’identité des complices. En plus des armes saisies, il est important de noter la saisie de munitions, de quatre motos toute neuve, d’une voiture Toyota Avensis, des métaux précieux ainsi qu’une importante somme d’argent estimée à 6,3 millions de FCFA. Pour finir, l’Inspecteur principal de police Traoré exhorte la population à collaborer avec les éléments de la police à travers des informations sur toutes les personnes au comportement suspect en temps réel afin de permettre de mener à bien sa mission, la sécurisation des personnes et de leurs biens. Cheickna Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here