Classé patrimoine national, le «Bèlèdugu» commémore le 103e anniversaire de la bataille du Kwodialanda

26
Le site historique de la bataille de Kwodialanda en 1915 a été classé patrimoine national par les autorités du Mali. Situé dans la commune de Nonsombougou dans le cercle de Kolokani, région de Koulikoro, cette localité a non seulement donné le ton pour la résistance du Bélédougou face à l’homme blanc, mais aussi a été le champ des combats rudes entre les Bambara et les envahisseurs. Cette décision des plus hautes autorités du pays sera célébrée avec éclat lors du 103e anniversaire de la bataille de Kwodialanda qui a duré 18 ans (1915-1933). Selon Révérend Tadhé Diarra, président de la commission pour le règlement du litige foncier de Kodjalanda, c’est entre 2007 et 2009 que les autorités administratives du cercle de Kolokani (préfet et sous-préfet de Nonsombougou) ont procédé, sur le site historique du Kwodialanda, à une attribution illégale de parcelles de 102 ha et de 80 ha respectivement à Cheickné Wélé Diallo et à Boubacar Haïdara, tous domiciliés à Bamako. C’est ainsi que le chef de village de Nonkon a convoqué une assemblée générale du «Bèlèdugu» tenue à Nonkon le 5 décembre 2009. Elle (l’assemblée générale) a mis en place une Commission dénommée Commission de règlement du litige foncier de Kwòdialanda. (CRLFK). L’objectif visé était et est toujours de perpétuer la mémoire des vaillants fils bamanans, peuhls, kakôlôs et markas du Bèlèdougou et du Messékèlè, qui sont tombés sur le champ d’honneur au Kwodialanda. Sa mission était de chercher à restaurer le site historique du Bélédougou en ces termes : «An ka Kwòdialanda nyini. An k’a woloya nyini, k’a hòròyan nyini.» Cette lutte a porté ses fruits car le site historique de la bataille de «Kwòdialanda» a été, par décret n°2018 -0042/P- RM du 16 janvier 2018, classé dans le patrimoine culturel national. Selon M. Diarra, cette décision est le résultat de l’effort et de l’engagement d’hommes et de femmes soucieux de la préservation de l’héritage culturel de notre pays et particulièrement de la région du «Bèlèdugu». Pour lui, Bèlèdugu veut l’unité et la cohésion de tous ses enfants dans la mise en valeur du site de Kwòdialanda. Il a ensuite adressé les reconnaissances de tout Bèlèdougou (Bamanans, Kakôlôs, Peuls, Markas, Malinkés, Maures, Sonrhaïs, pour ne citer que ceux-ci) aux autorités maliennes. Selon le Révérend Tadhé, la population du «Bèlèdugu» est convaincue qu’elle peut toujours compter sur elles (les autorités maliennes) pour toutes les autres étapes à venir dans le cadre de la protection et la sauvegarde du patrimoine culturel du Mali. Par ailleurs, la Commission de règlement du litige foncier de Kòdialanda (CRLFK) organise les manifestations de commémoration du 103ième anniversaire de cette bataille historique prévues pour les 09 et 10 mars 2018 à Zambougou, dans la commune de Nonssombougou (cercle de Kolokani). Un événement qui est placé sous le signe de la paix, de la réconciliation et de l’unité de tous les peuples de Bѐlѐdougou et du Mali. Ces manifestations se veulent être l’expression du renouveau culturel, économique et social du Bѐlѐdougou à la hauteur de son passé glorieux. André TRAORE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here