Energies Renouvelables : Un bien mal connu

32
Sans être suffisamment connue et maîtrisée, l’expression « énergies renouvelables » occupe de plus en plus une place dans l’actualité. Une enquête de terrain nous a permis, en effet, de savoir que le commun des maliens ignore avec précision de quoi il s’agit et l’interprète en sa manière. Nous tentons ici d’éclairer la lanterne du public sur ce concept qui, de par son contenu et son utilité au double plan économique et social, mérite bien cette place dans les débats. Nous édifierons ensuite sur les potentialités de notre pays en la matière. Aux lecteurs de tirer la conclusion. Concept et utilité : On entend par énergies renouvelables un ensemble de filières diversifiées renouvelables à l'échelle humaine et dont la mise en œuvre n'entraîne en aucune façon l'extinction de la ressource initiale ; du coup, elles peuvent être considérées comme inépuisables à l'échelle du temps humain dans la mesure où la nature les constitue ou reconstitue plus rapidement que l'Homme ne les utilise. On y retrouve notamment l’énergie provenant : du vent : éolienne du soleil : photovoltaïque ou thermique de l’eau : hydraulique des matériaux biologiques : biocarburant de la chaleur de la terre : géothermie. L’un des plus gros avantages des énergies renouvelables réside dans leur caractère dé carboné. En effet, les énergies renouvelables ne produisent pas de dioxyde de carbone (CO2) et leur développement peut ainsi nous aider à lutter contre le réchauffement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Toutefois, les énergies renouvelables ont une faiblesse qui se trouve dans leur pouvoir énergétique qui est relativement disséminé. Ces énergies peuvent être intermittentes : cas du solaire et de l'éolien. Des solutions de stockage, pas toujours évidentes, sont alors indispensables. A côté de ces énergies, on retrouve l’énergie fossile qui est celle produite à partir de roches issues de la fossilisation des êtres vivants : pétrole, gaz naturel et houille. Contrairement aux énergies renouvelables, le renouvellement des types d’énergie fossile est plus lent que leur consommation. Exemple : le pétrole. Types : En somme, les énergies renouvelables comprennent : L’énergie éolienne produite par des aérogénérateurs qui captent à travers leurs pales l’énergie cinétique du vent et entraînent elles mêmes un générateur produit de l'électricité d'origine renouvelable. Les éoliennes produisant de l'électricité peuvent être terrestres ou installées « offshore ». L'énergie électrique ou mécanique produite par une éolienne dépend de 3 paramètres : la forme et la longueur des pales, la vitesse du vent et la température qui influe sur la densité de l'air. L’énergie Solaire qui comprend deux types (Photovoltaïque et thermique) : Énergie Solaire photovoltaïque qui provient de la conversion de la lumière du soleil en électricité au sein de matériaux semi-conducteurs comme le silicium ou recouverts d’une mince couche métallique. A noter que ces matériaux photosensibles ont la propriété de libérer leurs électrons sous l’influence d’une énergie extérieure. On parle alors de photovoltaïque : l’énergie est apportée par les photons, (composants de la lumière) qui heurtent les électrons et les libèrent, induisant un courant électrique. Ce courant continu de micro puissance calculé en watt crête (Wc) peut être transformé en courant alternatif grâce à un onduleur. L’électricité ainsi produite est disponible sous forme d’électricité directe ou stockée en batteries (énergie électrique décentralisée) ou en électricité injectée dans le réseau. On retient enfin que les performances d’une installation photovoltaïque dépendent de l’orientation des panneaux solaires et des zones d’ensoleillement dans lesquelles on se trouve. L’ énergie Solaire thermique : elle est obtenue grâce à la concentration du rayonnement solaire sur une surface de captage qui permet d’obtenir de très hautes températures généralement comprises entre 400 C et 1 000 C. La chaleur solaire produit de la vapeur qui alimente une turbine elle-même… un générateur qui produit de l’électricité, c’est l’héliothermodynamie. L’énergie Hydroélectrique ou Hydroélectricité : elle s’entend par la production d’électricité par captage de l’eau : l'eau fait tourner une turbine qui entraîne un générateur électrique injectant les Kilowattheures sur le réseau. Cette catégorie peut être classée en grande et petite hydroélectricité : Grande hydroélectricité : puissance est plus de 10 MW (cas des grands barrages. Petite Hydroélectricité: si toutes les installations de petite puissance sont regroupées sous le terme de petite centrale hydraulique (pico-centrale : inférieure à 20 kW, microcentrale : de 20 kW à 500 kW, mini-centrale : de 500 kW à 2 MW, petite centrale : de 2 à 10 MW. L’énergie de la Biomasse ou Biomasse Énergie : tous matériaux d’origine biologique employés comme combustibles pour la production de chaleur, d’électricité ou de carburants. On retrouve trois grandes familles : Les bois énergie ou biomasse solide : l' énergie du bois est libérée par combustion sous forme de chaleur et de gaz de bois, utilisée directement ou pour produire de l'électricité. Le bois comme source de chauffage est utilisé à toutes échelles Le biogaz : On appelle biogaz les effluents gazeux, méthane essentiellement, issus de la fermentation de matières organiques contenues dans les décharges, les stations d'épuration, etc. Les biocarburants ou Les agro carburants : sont composés de plusieurs filières : biodiesel, éthanol. Ils sont issus de la transformation de différentes cultures : canne à sucre, maïs, palmiers à huile, sorgho, manioc, etc. Ils sont surtout utilisés pour le transport mais peuvent avoir d'autres usages. Abdourahamane SACKO Journaliste Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here