Fichier électoral consensuel pour 2018 : L’Administration territoriale à l’assaut des 197 609 lecteurs potentiels

15
En prescrivant une vaste opération de révision exceptionnelle des listes électorales sur toute l’étendue du territoire et dans les ambassades et consulats qui démarre dès ce dimanche 25 février, le Département de tutelle table sur l’établissement des tableaux rectificatifs définitifs pour le 06 mars prochain La remise symboliquement des documents de travail y afférents par ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation au gouverneur district pour les communes a eu lieu hier mercredi dans les locaux de la DGE. C’était sous la présidence du tout nouveau secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Baba Hamane Maïga qui avait à ses côtés, le directeur de cabinet du gouverneur du District, Abdramane Tangara, du maire de la commune IV, Adama Bereté et le chef du bureau du fichier électorale à la Direction générale aux élections, Lt. Col. Boussourou Dramé. En application de la loi électorale, le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mohamed Ag Erlaf a pris la décision d’autorisation d’une vaste opération de révision exceptionnelle des listes électorales sur toute l’étendue du territoire et dans les ambassades et consulats du Mali prévue du 25 au 06 mars 2018. Pour le SG du ministère en charge de l’Administration territoriale, c’est un exercice d’une extrême importance car, selon lui, suite au constat de l’opération e des collectes des données biométriques des nouveaux majeurs, il s’est avéré qu’une frange de jeunes doit être inscrite sur la liste électorale. A l’en croire, cette révision exceptionnelle qui consiste à inscrire d’office ceux qui ont l’âge d’être inscrits sur la liste électorale, radier ceux qui doivent l’être et assurer le transfert aussi de ceux qui ont changé de résidence, doit permettre à notre pays d’avoir une liste électorale fiable. Il a indiqué l’accent qui été mis cette fois-ci de prendre surtout en compte les nouveaux majeurs et permettre aussi d’en finir avec la liste d’extrait des personnes décédés. Il est à souligner que sur la base des résultats de l’opération spéciale de collecte des données biométrique des nouveaux majeurs de 2017, il existe 197 609 électeurs potentiels dont 745 61 femmes. L’opération de révision exceptionnelle des listes électorales va concerner trois volets essentiels. En effet, il s’agit pour les commissions administratives de procéder à des opérations d’inscription, de radiation et de transfert d’électeurs en situation de changement de résidence. Pour l’inscription d’office, il s’agit des électeurs potentiels de la base de données biométriques de l’état civil disposant de photos et d’empreintes digitales ; de ceux figurant dans la base de données biométriques de l’état civil avec leur photo et leur empreinte digitale ; et des personnes recensées à la suite d’un changement de domicile. Pour la radiation, d’office, il s’agit des électeurs décédés, ceux inscrits indument ou par erreur, de ceux condamnés à une peine entrainant l’incapacité électorale et ceux auxquels les tribunaux ont interdit le droit de voter. Quant au transfert d’électeurs en cas de changement de résidence, il s’agit surtout des réfugiés, des déplacés internes. Daniel KOURIBA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here