Indiscipline au sein de la police : Le Général Salif promet une tolérance zéro

31
Le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Salif Traoré a annoncé hier à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse hier du porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, promet une tolérance zéro pour tout cas d’indiscipline au sein de la police à l’encontre de la population. Il avait à sa compagnie deux autres membres du gouvernement notamment le ministre de la Sécurité Intérieur et de la Protection Civile, Le Général Salif Traoré et le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Younoussa Maïga. Le ministre Salif Traoré s’est penché d’abord sur l’adoption du nouveau statut des fonctionnaires de la police par le conseil des ministres. Ce projet de textes va permettre également de combler des insuffisances et des lacunes dans la gestion de la carrière des agents concernés. Il vise à corriger des insuffisances et d’apporter au statut des fonctionnaires de la Police nationale un certain nombre d’innovations dont la précision du caractère paramilitaire du corps afin de renforcer la discipline dans la gestion des ressources humaines, le changement d’appellation du corps des Inspecteurs par celle des Officiers de Police dans le cadre de l’harmonisation communautaire ; l’augmentation de l’âge de recrutement dans les différents corps ; l’extension de la couverture des risques professionnels ; l’amélioration des conditions de travail et de vie du personnel. Il s’inscrit, a dit le ministre Salif Traoré, dans le cadre de la mise en œuvre de la réforme du secteur de la sécurité. Le ministre de la Sécurité a regretté ce dernier temps le mauvais comportement de certains policiers à l’endroit des usagers. Et il a promis une tolérance zéro pour tout acte d’indiscipline. Pour sa part, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux a annoncé l’adoption par le conseil des ministres de ce mercredi la mise en place des nouveaux tribunaux et cours d’Appels dans certaines régions du pays. Il s’agit de la région de Kayes, de Sikasso, de Ségou et de Mopti dont se ralliera la région de Kidal. A l’en croire, ces tribunaux permettront de faciliter l’accès à la justice aux justiciables. Adama Diabaté, stagiaire. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here