Listes électorales : Une révision exceptionnelle en vue

33
En vue des élections régionales, du district de Bamako et présidentielle, le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation lance, du 25 février au 6 mars 2018, une opération de révision exceptionnelle des listes électorales sur toute l’étendue du territoire national, des ambassades et consulats du Mali. L’information a été donnée, hier mercredi 21 février, par le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Baba Hamane Maïga lors d’une cérémonie de remise symbolique du matériel électoral à la Délégation Générale aux Elections (DGE), au gouvernorat et aux maires des communes du District de Bamako. En effet, en application des dispositions de l'article 41 (nouveau) de la loi n° 2016-048 du 17 octobre 2016, portant loi électorale, il sera procédé du 25 février au 6 mars 2018 à une révision exceptionnelle des listes électorales à l'occasion des élections régionales et présidentielles de 2018. La présente décision fixe les conditions de délais et de procédures applicables auxdites opérations. En effet, cette révision s'effectuera sur la base des données de la dernière révision ordinaire des listes électorales et des données biométriques, issues des opérations d'achèvement du RAVEC. Pour le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, cette révision portera sur les inscriptions d’office (les électeurs potentiels, les personnes recensées à la suite d’un changement de domicile, les personnes qui figurent sur la base biométriques d’état civil avec leurs photos données), les radiations (les électeurs décédés, les inscrits indûment ou par erreur, les condamnés et les électeurs auxquels les tribunaux ont interdit le droit de voter et le transfert d’électeurs en cas de changement de résidence. Il ajoute que plusieurs missionnaires ont été dépêchés à l’intérieur du pays dans la perspective de l’année électorale que nous vivons. Objectif de ces missions : passer des messages sur la manière dont les démembrements doivent travailler en collaboration avec l’administration et les missions de la Délégation Générale aux Elections (DGE). « Notre structure a en charge, l’organisation, la supervision, l’élaboration du fiché électoral et le suivi de tout le processus électoral du pays, c’est-à-dire de la révision annuelle des listes électorales jusqu’à la proclamation des résultats », a précisé M. Maïga. Il a, par ailleurs, indiqué que les messages en cette période doivent être des messages d’apaisement dans le cadre de la compréhension du processus électoral et de l’atteinte des résultats en vue d’organiser des élections libres, crédibles, transparentes… Mémé Sanogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here