Lutte contre la fraude à l’EDM-sa : Le DG Dramane Coulibaly porte un coup de marteau aux voleurs d’électricité

20
L’année 2018 s’annonce impitoyable contre les dealers de tout acabit qui, chaque année, portent atteinte aux efforts de notre société distributrice d’électricité. En réalité, ceux qui bénéficient de ces magouilles organisées ne se comptent pas que parmi les petits consommateurs. Des cas de vols avérés sont également observés dans plusieurs institutions et sociétés industrielles comme récemment à Koutiala. Chaque année, l’Energie du Mali fait face à une gestion plus que laborieuse. A noter que la subvention accordée par l’état est certes énorme avec environ 30 Milliards de Fcfa par an, mais elle est largement en deçà des besoins de la structure qui dépense 3 à 4 fois plus. La réalité impardonnable sur le terrain de la consommation est la suivante : l’Etat subventionne cher, l’EDM travaille dure et les fraudeurs partagent une part importante des recettes. Parmi les usagers voleurs, se trouvent de gros consommateurs comme des sociétés industrielles. Seulement, le mois dernier à Koutiala, ce sont 12 unités industrielles qui ont été épinglées. Après la mission commanditée par la direction générale de l’EDM pour enquêter sur une baisse subite des recette en provenance de la cité de l’or blanc, les huileries Fantamady Keita, Aboubacar Ouattara, Adama Dembélé, SOMATRAF et bien d’autres ont été prises la main dans le sac. Elles étaient en complicité avec un facturier de l’EDM qui a été démasqué bien avant et qui a dénoncé ses complices à l’intérieur des usines. Puis, il y a trois semaines, l’EDM a porté plainte contre ces différentes sociétés. Après les investigations, nous apprenons que pour le mois de novembre 2017, la facture de l’une de ces sociétés a été reprise à 8 millions de FCFA par le facturier alors qu’elle s’élevait en réalité à près de 12 millions de nos francs. Un coup de filet pas très habituel à l’endroit des entreprises presque sûres de leur « immunité » puisqu’elles sont très souvent en rapport étroit avec les acteurs politiques et associatifs qui bénéficient souvent de leurs enveloppes. Sans polémique, elles ont, dans un premier temps commencé à rembourser pour ne pas porter l’affaire sur la place publique. Mais certains des acteurs ne comptent pas s’arrêter là et promettent de régler leurs comptes avec le jeune Directeur Général qui trouve le courage de bousculer les habitudes. Ils ont d’abord tenté de vendre une certaine idée selon laquelle le Dg de l’EDM Dramane Coulibaly, voulait par cette opération, boycotter la récente visite du Président à Koutiala. Une manigance cousue de fil blanc dans l’espoir que cela mettrait Dramane Coulibaly en brouille avec sa hiérarchie. Nous apprenons que cet argument a été balayé du revers de la main par les destinataires de l’intox puisque les autorités publiques sont les garantes dans la lutte contre toute forme de corruption. Désormais, c’est dans la presse que les détracteurs de « Dra » ont choisi de transporter le combat en recherchant la moindre faille dans la gestion de la société. Une gestion qui se porte pourtant mieux malgré l’énormité de la tâche qu’une telle fraude ne facilite pas. Mais les sociétés coupables déjà bien fixées dans le viseur de l’EDM-sa qui est prête à aller jusqu’au bout pour recouvrer entièrement ses droits auprès de ces fraudeurs de grand calibre. Mais ce n’est pas tout, une liste exhaustive de tous les usagers est en cours d’élaboration, car l’Energie du Mali a décidé désormais de démasquer tous ceux qui se servent illégalement de l’électricité des Maliens. Correspondance particulière

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here