Salon International de l’Industrie du Mali : Le compte à rebours lancé

38
Cet événement majeur, de portée internationale, vise la valorisation de l’immense potentiel de l’industrie malienne En prélude à la tenue du Salon International de l’Industrie du Mali (SIM 2018), prévu les 19,20 et 21 avril prochains au Parc des expositions de Bamako, le ministère du Développement industriel, initiateur de l’événement, en commun accord avec la partie turque, invitée d’honneur et les autres partenaires ont lancé officiellement, sous l’égide du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga, le compte à rebours de ce 1er salon. C’était le lundi 19 février dernier à l’Hôtel Radisson Blue de Bamako. L’objectif était de lancer une campagne de mobilisation autour de l’événement, à travers notamment l’information du public cible, à savoir le Secteur privé, la Société civile, les Partenaires techniques et financiers ainsi que la presse. La cérémonie s’est déroulée en présence des plusieurs membres du gouvernement dont le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, des députés de l’Assemblée nationale, des représentants corps diplomatiques accrédite au Mali, du Président du CNPM, Mamadou Sinsi Coulibaly, des industriels et plusieurs autres invités de marque. Le Premier ministre lance ainsi le compte à rebours pour 60 jours de mobilisation et d’information sur le SIM. Un rendez-vous de haut niveau pour les industriels maliens et ceux de l’étranger, une première au Mali, qui a été initiée pour valoriser les industries maliennes. Selon le ministre en charge de l’Industrie, le Salon International de l’Industrie du Mali est un projet structurant dont l’objectif principal est d’accentuer l’attractivité de notre pays pour l’investissement direct étranger (IDE), afin de conforter le dynamisme de son secteur secondaire actuellement peu productif et très faiblement compétitif. Il vise avant tout à atténuer le paradoxe inacceptable qui fait du Mali un réservoir fabuleux de ressources naturelles et le plus gros importateur de produits finis de la sous-région. Il s’agira donc de partager avec le reste du monde le potentiel de notre pays en matière de développement industriel et les opportunités qu’il offre et qui plaident en sa faveur pour qu’il soit une destination d’affaires privilégiée, a souhaité Mohamed Aly Ag Ibrahim « Notre ambition est de faire du SIM un tremplin décisif pour réussir notre décollage industriel, un rendez-vous du donner et du recevoir dont le but ultime est d’élargir significativement notre base manufacturière, créer des bassins d’emplois décents et durables pour notre jeunesse et convertir utilement nos multiples atouts naturels pour le bonheur de nos compatriotes » a ajouté Mohamed Aly Ag Ibrahim. S’adressant particulièrement aux opérateurs économiques industriels, le ministre a soutenu que seule une forte redynamisation du « Made in Mali » peut nous permettre de participer, la tête haute, aux échanges avec les autres pays au lieu de les subir et de compter, sur notre juste valeur, au sein de l’espace communautaire, compte tenu de l’existence d’un admirable génie industriel malien qu’il importe de préserver, d’encourager et de valoriser. Pour ce faire, Mohamed Aly Ag Ibrahim, a promis que l’Etat jouera sa partition pour donner un nouveau souffle à l’industrialisation de notre pays. ‘’Mais c’est aux chefs d’entreprises industrielles d’abord que revient la charge la plus déterminante du vaillant effort à déployer dans ce sens’’, a-t-il indiqué, avant de réitérer son infinie reconnaissance à la République sœur de Turquie pour son précieux soutien et sa totale disponibilité à œuvrer pour le succès retentissant de cet évènement inédit dans notre pays. Pour le secteur privé malien, le Salon international de l’industrie est le moment propice pour faire des échanges fructueux. Selon Mamadou Sinsi Coulibaly, président du CNPM, les objectifs assignés à ce salon cadrent parfaitement avec la vision du Conseil national du patronat du Mali. Selon lui, il s’agit notamment d’instaurer un climat favorable à la compétitivité et de faire de l’industrie le moteur de croissance et de développement économique de notre pays. Cette aspiration du CNPM, selon son patron est d’ailleurs largement partagée par les plus hautes autorités du pays. Le SIM 2018, c’est un partenariat prometteur avec la Turquie, 1ère puissance économique du Moyen-Orient, 7ème puissance économique européenne et 16ème mondiale. Selon son ambassadeur au Mali, Hikmet Renan Sekeroglu, la Turquie en tant qu’invitée d’honneur prendra part à cette grande organisation avec plusieurs opérateurs économiques dont chacun de ses acteurs possède une large expérience et constitue l’un des piliers de l’industrie en Turquie dont les progrès industriels dans les deux dernières décennies inspirent la plupart des pays en voie de développement. Il a, enfin, informé que le Président turc effectuera très prochainement une visite officielle au Mali, afin de renforcer d’avantage la coopération qui existe entre les deux pays. Le SIM réunira des personnalités africaines et internationales, plus de 300 patrons industriels du Mali, d’Afrique et du monde, c’est qui est ressorti dans la présentation de la présidente de la Commission d’organisation, Mme Fatoumata Siragata Traoré. Au programme de trois (3) jours d’échanges, il est prévu de la cérémonie d’ouverture sous la présidence du Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita ; des panels thématiques ; des rencontre B to B entre les patrons industriels ; des expositions de stands ; visites de sites et d’entreprises (Office du Niger, Zones industrielles). AMTouré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here