Tramadol, Hollandia, Cody’s Vody, Chanvre indien… : Quand l’alcool et la drogue plongent les ados dans la déchéance

30
D’année en année, la consommation d’alcool et de drogue s’accentue chez les adolescents de la capitale et des grandes localités du Mali. Le phénomène fait sombrer dans la délinquance, les jeunes qui n’hésitent plus aujourd’hui à voler, violer et braquer les pauvres citoyens. Une veille permanente s’impose aux autorités et aux chefs de famille. Comme des cacahuètes, les produits prohibés de tous genres sont vendus dans notre pays, notamment dans les grandes villes. L’inondation du marché par ces produits rend les prix accessibles aux adolescents qui, par inconscience, s’adonnent à leur consommation. Un peu partout, on retrouve la boisson alcoolisée Hollandia qui n’est plus à présenter, du Tramadol qui se vend dans les rues, du Cody’s Vody, présenté comme une boisson énergisante mais qui contient 18% d’alcool, sans compter le chanvre indien, fumé un peu partout. Tous ces produits qui circulent dans les villes et même les villages aujourd’hui, sont consommés par la jeunesse qui ne mesure pas leur dangerosité. Le tout nouveau produit, le ‘’Cody’s Vody’’, présenté comme une boisson énergétique, est dangereux. Il contient 18% d’alcool tandis que la bière classique n’en contient que 5 à 8%. De l’avis d’un ancien consommateur d’alcool, deux canettes de 33 cl de ‘’Cody’s Vody’’ équivalent à un demi casier de bière classique. Les conséquences sont lourdes sur une jeunesse désœuvrée : viol, vol, braquage à main armée et cambriolage de tous genres, telles sont entre autres les forfaitures commises par les jeunes sous l’emprise de ces drogues. Pis, outre ces pratiques néfastes, on retrouve ces drogués en circulation qui provoquent régulièrement de terribles accidents de la circulation sous l’effet de ces produits. La Compagnie de la Circulation Routière doit prendre des mesures nécessaires pour, non seulement contrôler les pièces du véhicule, mais aussi et surtout contrôler le taux d’alcool ou d’autres stupéfiants des conducteurs. Cela pourrait contribuer à diminuer les accidents de la circulation. Drissa Togola Source: Le Challenger Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here