14e Conseil d’administration de l’OPV : La campagne agricole 2017-2018 sauvée

14
La salle de réunion de l’Office de protection des végétaux (Opv) a abrité jeudi dernier la 14e session ordinaire de son conseil d’administration sis au Quartier du Fleuve. L’ordre du jour consistait à faire le point des activités réalisés en 2017 et envisagé des perspectives pour 2018. Le discours d’ouverture a été prononcé par le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, Dr Abdoulaye Hamadoun. Après le mot de bienvenue du directeur général de l’Opv, interviendra le secrétaire général du ministre de l’Agriculture pour son discours d’ouverture. Il dira a l’entame de ses propos que l’Office de protection des végétaux joue un rôle déterminant dans la réalisation des objectifs des productions céréalières, légumières, fruitières ou légumineuses. Selon lui, les activités de l’Opvs’inscrivent dans la logique d’intensification de la production agricole visant à garantir la souveraineté alimentaire et faire du secteur du développement rural le moteur de l’économie nationale. Aussi, il a fait savoir qu’en dépit des rôles importants joués par l’Office de protection des végétaux sur l’ensemble du territoire national et malgré son statut d’Etablissement public à caractère administratif (Epa), l’Office ne génère pas de ressources propres. Son fonctionnement est exclusivement assuré pat le budget national. Pour lui, cette situation prédispose l’office aux problèmes récurrents d’insuffisance de moyens humains, matériels et logistiques. Il ajoute que l’Opv dispose de 124 agents, toutes catégories et tous corps confondus sur 303 prévus dans le cadre organique. A l’en croire, la situation phytosanitaire de la campagne agricole 2017-2018 a été caractérisée par des manifestations d’oiseaux granivores dans les zones rizicoles aménagées et de cultures sèches, des régions de Kayes, Ségou, Mopti, Tombouctou et Gao. Il a été également noté la présence d’un ravageur, en l’occurrence la chenille défoliatricespodopterafrugiperda. ‘’les agents d’appui conseil de l’Opv sont parvenusà juguler les infestations et préserver les productions céréalières, maraichères et fruitières au titre de la campagne agricole 2017-2018. «A titre indicatif, a-t-il noté, les superficies prospectées ont été de 49 438 ha sur une prévision de 71 500 ha, soit une réalisation de 69% contre 164 686 ha en 2016. Selon lui, les superficies infestées sont estimées à 28 897 ha pour tous les nuisibles confondus contre 92 391 ha en 2016, d’où une campagne agricole moins infestée que la précédente. Les superficies traitées ont été de 18 616 ha sur une prévision de 17 143 ha, soit une réalisation de 109% contre 24 781ha en 2016’’, a déclaré lePca. Avant de terminer, il a salué les partenaires pour l’appui technique et financier apportés à l’Opv et a réitéré aux administrateurs des recommandations et résolutions pertinentes qui permettront à l’Opv d’être plus performant. Fatoumata Doumbia Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here