18e Conseil d’administration de la CMSS : Le budget en baisse

17
Vendredi dernier, la Caisse malienne de sécurité sociale (Cmss) a tenu sa 18e session du conseil d’administration dans son siège sis à Hamdallaye ACI 2000. Sous la présidence du secrétaire général du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Samba Alhamdou Baby, en présence de la directrice générale du Cmss, Mme DoucouréDougoubarka Sylla et les administrateurs. L’objectif assigné de cette 18e session était de se focaliser sur l’adoption du procès verbal de la 17e session ordinaire, le point d’exécution des recommandations de la 17e session, l’adoption des projets de budget, du plan d’actions 2018 de la Cmss et l’examen du projet de fonctionnement de la Caisse malienne de sécurité sociale. Selon le secrétaire général dudit ministère, le projet de budget 2018 de la Caisse malienne de sécurité sociale est arrêté en recettes et dépenses à 102 403 509 000 Fcfa alors que celui de 2017 s’élevait à 109 696 128 612 Fcfa, soit une diminution de 6,65 %. Ce qui explique par la non intégration de la dotation technique de l’Assurance maladie obligatoire dans le budget de la Cmss conformément à une orientation de la Cipres. ‘’Par rapport au plan d’actions 2018, il s’articule autour de cinq objectifs généraux à savoir :améliorer les procédures de gestion de la Cmss, étendre le champ d’application matérielle, renforcer les capacités du personnel, améliorer la gestion du système d’information de la Cmss, renforcer le processus d’information et de communication de la CMSS’’, a-t-il déclaré. Pour la suite, il dira aussi que l’année 2018 verra l’opérationnalisation de la branche de réparation et de prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles au profit des fonctionnaires, des militaires, des parlementaires et des fonctionnaires des collectivités territoriales. Selon lui, le Cmss espère voir l’adoption par l’assemblée nationale du nouveau projet de code pension qui permettra de donner un ouf de soulagement à la Cmss à travers le rehaussement de ces cotisations. Pour terminer, il a invité les administrateurs à un examen minutieux de ces documents en vue de parvenir à des observations et des recommandations qui aideront le Cmss dans l’accompagnement de ses missions. Fifi Doumbia Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here