ADR du District de Bamako: Bientôt la vitesse de croisière?

22
L’Agence de développement régional (ADR) du District de Bamako a tenu, le mardi 20 février 2018, la 3ème session ordinaire de son conseil d’administration. C’était à la mairie du District de Bamako. Elle était présidée par le maire du District, Adama Sangaré qui est également le président du conseil d’administration. Celui-ci avait à ses côtés, le directeur général de l’ADR, Mahamoudou Wadidié, les maires des six communes du District et les administrateurs. A l’ordre du jour, le rapport d’activités de 2017, le projet de plan d’action pour 2018, le projet de budget 2018, le plan de recrutement et divers. Le président du conseil d’administration, Adama Sangaré, a d’abord souligné que l’année 2017 a été un tremplin indéniable dans l’amorce de la gestion quotidienne des affaires de la commune. En effet, dit-il, l’année a sans doute permis de voir l’ampleur de la mission confiée aux différents maires et les lourdes contraintes. Concernant les activités réalisées, 2017 annonçait dans ses grandes lignes, la tenue des comités régionaux d’orientation, de coordination et de suivi des actions de développement (CROCSAD) et la montée en puissance du contrat plan Etat-Région (CPER) pour soutenir les projets comme la gare routière de Sogoninko en Commune VI et le marché de Sabalibougou en Commune V. Un marché ambulant entre les six communes est en cours d’étude et l’accueil de nouveaux partenaires sur la mobilité et l’aménagement a connu de fortes avancées. Le projet de reconstruction du Marché Rose soutient durablement ces dynamiques de croissance en lien direct avec la vision des nouvelles centralités. Des rencontres de haut niveau ont été réalisées cette année pour matérialiser les actions de coopération notamment avec les Pays-Bas, Cités unies en France, la ville d’Angers et un réseau d’investisseurs chinois. Au cours de cette même année, toutes les communes et le District ont été gratifiés de séances de formation ou d’assistance technique pour mieux apprendre les enjeux communs dans un cadre régional soutenu. Le programme d’activités 2018 de l’ADR se caractérise essentiellement par des actions tirées du plan quinquennal 2016-2020 qui s’articule autour des activités qui visent à inciter les collectivités à utiliser la plateforme internet ADR parmi les moyens de communication, à inciter et préparer les élus de Bamako à participer aux grands foras avec des retombées significatives pour la ville, à contribuer à l’amélioration des ressources des collectivités, et appuyer le District de Bamako dans ses initiatives à développer un système de transport performant. Des réalisations concrètes de certains projets retenus, selon le maire Adama Sangaré, apporteront de la croissance dans notre capitale et élèveront le niveau de vie des Bamakois. Le maire du District a invité l’ADR à tenir le cap et à redoubler d’effort. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here