Maire Amadou Ouattara lors de la 2ème édition du déjeuner de presse : « Nous ne voulons pas avoir d’un fossé entre nous et la population »

36
Le maire de la Commune V, Amadou Ouattara, accompagné par son équipe, a tenu, le samedi 17 février 2018, la deuxième édition du déjeuner de presse avec les hommes de médias à l’hôtel Olympe. L’objectif visé par ce déjeuner de presse était de présenter le bilan des six mois parcourus par le maire et son équipe à la tête de la commune. En perspective le budget 2018 a été adopté par le Conseil et approuvé par la Tutelle en recettes et en dépenses à hauteur de5 685 760 000 de francs CFA. Pour plus de transparence dans la gestion communale, la mairie s’engage à la mise en œuvre effective du recouvrement Bioélectroniques des taxes et autres redevances. La Mairie a mis en place une commission ad hoc pour traiter la résolution de la difficile équation du recasement à Mountougoula des déguerpis au nombre de 4000 pour 800 parcelles à la clôture de la présente rédaction et pour la modernisation de certains marchés notamment celui de Sabalibougou et de Daoudabougou. Retenons qu’au cours de six mois passés l’équipe communale de la Commune V sous la houlette du maire Amadou Ouattara a eu à faire des réalisations dans plusieurs domaines. Parmi lesquels on peut citer la formation des élues et le personnel à l’élaboration, l’exécution et le contrôle du budget Communal pour 2 353 000 francs CFA. Les officiers d’Etat civil, les agents de déclarations, d’une secrétaire de greffe et de l’agent de Collecte des Données du RAVEC ont été formés sur « l’Etat civil » par un budget conjoint DNEC-UNICEF. En plus, grâce à l’appui de l’AGPAS, le personnel du service financier et le responsable de la documentation et des archives ont bénéficié de la formation en Informatique de gestion. Pour la santé et les affaires sociales, il y a eu l’achèvement des travaux de construction du CSCOM de Daoudabougou pour un montant de 96 millions de francs CFA. Construction en finition du CSCOM de Kalaban-coura pour un budget de 96 millions de francs CFA et la construction en cours d’un bloc sanitaire et d’une aire de lavage au CSREF-CV pour 5 874 600 millions de francs CFA. Et enfin la prise en charge des activités dans le cadre de la santé des populations pour plus de 11 millions de francs CFA. Pour la subvention à divers bénéficiaires les commissariats et tribunaux ont reçu 2 900 000 millions de francs CFA et environ 2 millions de francs a été consacré à l’appui aux indigents. Les travaux de réhabilitation du bâtiment principal de la Mairie s’élèvent à 92 millions de francs CFA S’agissant des bâtiments administratifs, à ce point, il est à savoir que l’achèvement des travaux de réhabilitation du bâtiment principal de la Mairie pour 92 millions de francs CFA ; la construction du Centre secondaire d’Etat civile de Kalaban-coura sud extension en finition pour plus de 67 millions de francs CFA et enfin l’entretien des bâtiments et charges locatives pour plus de 5 millions de francs CFA. Ainsi, il est à souligner qu’une des ambitions du Conseil communal a été d’offrir au personnel de la Mairie, ceux des services déconcentrés et ceux mis à disposition et aux usagers, un cadre de travail avec les commodités, conforts et la sécurité des personnes et équipements de travail, avant d’exiger en retour, bien entendu, le meilleur rendement individuel et collectif. Concernant l’environnement et le cadre de vie, les efforts ont porté essentiellement en plus des missions quotidiennes de terrain, au maintien en état de service des dépôts d’ordures de la Commune. La réparation de 100 rues les plus dégradées de la Commune envisagée La Mairie a fait un autofinancement des frais d’entretien et de maintenance à hauteur de plus de 1 million de franc CFA. La réception provisoire des travaux de pavage, drainage et éclairage public de Baco-djicoron Hèrèmacono pour 623 millions de francs CFA se fera bientôt. Et l’étude de mise à jour du projet de 100 des rues les plus dégradées de la Commune confiée au cabinet BFCC pour 10 000 000 de francs CFA est terminée et les démarches sont en cours en vue du financement. En sus, il est à retenir que le projet de gestion des déchets solides, biomédicaux et liquides pour 1 milliard 400 millions de francs CFA est achevé avec comme acquis : deux hydro-cureurs, une multi benne, 1000 puisards, 7000 poubelles, 30 caissons et 11 incinérateurs. Le maire Ouattara : nous ne voulons pas avoir une fosse avec la population Dans son allocution, le maire Amadou Ouattara a indiqué que la loi leur oblige à ce qu’ils fassent le compte rendu de leurs activités à la population une fois par an. « Nous à notre arrivé nous avons voulu que ce compte rendu soit deux fois par an », a-t-il dit. Nous ne voulons pas, a-t-il souligné, qu’il se créé un fossé entre nous et la population car nous sommes à leur service. « A travers ce compte rendu nous allons exposer le bilan que nous avons pu faire pendant les six mois passés et aussi de parler sur notre vision en perspective dans le cadre de l’émergence de notre commune. Ça nous permettra évidemment de recueillir les préoccupations et aussi les suggestions des populations et ce qui nous permettront de faire mieux notre rôle et notre ambition », a soutenu le maire Ouattara et de dire que le weekend-end prochain ils vont sillonner les différents quartiers administratifs pour faire la restitution du bilan de six mois de parcours. Par rapport aux difficultés il a évoqué qu’en plus de l’impact négatif du déguerpissement des opérateurs le long des voies et autres équipements collectifs, le refus systématique de l’enrôlement bioélectronique par les occupants du marché de Salibalibougou, n’ont pas autorisé les améliorations de recettes attendues du 2ème semestre de l’exercice budgétaire 2017. M.L. KONE Source: LE FONDEMENT

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here