Aliment-bétail : Le tourteau de Coton divise éleveurs et huiliers du Mali

33
Les agriculteurs y compris éleveurs sont en grogne contre les huiliers pour cause, les graines de coton sont quasiment toutes exportées du pays du coût le cheptel malien risque de disparaitre. Face à la situation l’APCAM tire la sonnette d’alarme pour interpeller le gouvernement à se saisir de la gestion de l’aliment bétail à entendre le tourteau de coton, sésame de nos producteurs. -Maliweb.net- Les éleveurs maliens sont confrontés au risque de disparition de leurs bétails avec la crise de la graine de coton, le principal aliment bétail utilisé par nos éleveurs. Bien que produit par la CMDT, les graines de coton sont exportées au détriment des consommateurs locaux. Une situation qui amène l’assemblée permanente des chambres d’agricultures du Mali (APCAM) à interpeler le gouvernement, demander au ministère du commerce de se saisir du dossier et soutenir le département de l’ Agriculture pour une meilleure gestion de l’aliment bétail le tourteau de coton, utilisé par 90% des éleveurs maliens. En effet, l’ APCAM par la voix de son 5ème vice-président Sanoussi Bouyé Sylla en appelle à la responsabilité des autorités afin de mieux contrôler l’exportation des graines par les huiliers soit leur interdire tout bonnement l’exportation ou réserver les subventions uniquement aux entreprises prêtes à revendre leurs produits aux locaux. Devant cette menace sur la filière, l’APCAM promet ‘la guerre’ si l’Etat ne joue sa partition, en refusant de fournir les usines d’agrainage en graine de coton. C’est dans cette optique que les locaux de l’APCAM ont servi de cadre à une conférence de presse le 23 février 2018. Une occasion pour les représentants de l’APCAM de Kayes à Kidal de se plaindre de leur situation en tirant la sonnette d’alarme et exprimer leur colère contre l’exportation ‘abusive’ des graines de coton. Khadydiatou SANOGO

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here