Cité millénaire de Diakhaba : Grande prière pour la paix au Mali

62
D’une pierre, deux coups : inauguration de la grande mosquée du vendredi et lecture du saint Coran pour la paix et la concorde dans notre pays. C’était vendredi dernier, dans la Cité religieuse, en présence du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Thierno Amadou Omar Hass DIALLO. « Satisfaction et émotion, tels sont les sentiments qui m’animent ici, à Diakhaba, en ce jour saint de l’islam, pour être témoin de l’inauguration de la grande mosquée du vendredi de la cité historique du même nom », s’est réjoui le ministre DIALLO. En effet, la vielle mosquée, qui vient d’être entièrement rebâtie et agrandie, est l’un des premiers édifices religieux du gendre au Sud du Sahara, dont l’architecte n’est autre que Saloum SOUARE, a-t-il indiqué. « Un islam qui respecte la différence, un islam du juste milieu, voilà la quintessence du message porté par El Hadj Saloum SOUARE, comme il nous a été rapporté », a ajouté le ministre des Affaires religieuses et du Culte. « Aussi, vous demanderai-je de faire des bénédictions pour le Président de la République et le Mali tout entier », a exhorté le ministre DIALLO, en référence à l’année électorale que nous vivons en 2018, sans oublier les nombreuses difficultés auxquelles le pays est confronté, notamment d’ordre sécuritaire et alimentaire. La première mosquée de Diakhaba est l’œuvre de Saloum SOUARE, mort il y a 912 ans, a confirmé le chef de village, M. Moussouléké SOUARE, après avoir fait des bénédictions pour le pays afin que règnent parmi nous la paix et la concorde. La nouvelle mosquée couvre un espace de 37 x 48 mètres et peut contenir 4 000 fidèles musulmans, a annoncé le Pr Mamadou Kouressi TOURE, le président de la Commission pour la construction de la grande mosquée de Diakhaba. Les travaux ont duré cinq ans, d’avril 2013 à juillet 2017, a-t-il précisé. Ces travaux ont coûté 310 millions de FCFA sur fonds propres des fils de Diakhaba, dont 10% par ceux de la diaspora, a comptabilisé le Pr TOURE. Le point d’orgue de la cérémonie a été la prière inaugurale du vendredi, conduite par le grand imam de Diakhaba, suivie de la lecture de quelques sourates du saint Coran par l’imam SOW, en guise de bénédictions pour le pays. Ladite cérémonie a pris fin par une annonce importante pour la communauté musulmane dans son ensemble : la date de la ziyara ou grand rassemblement, en hommage à Saloum SOUARE, est fixée au premier vendredi du mois nommé Jumada Sania (Lassiri laban, en langue mandekan) de chaque année, selon le calendrier musulman. Pour ce faire, des fidèles sont attendus du Mali, mais aussi, de beaucoup d’autres pays dont certains représentants ont spécialement fait le déplacement pour cette inauguration, à savoir : la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée Bissau, la Guinée Conakry, le Sénégal. Le ministre DIALLO avait, auparavant, distribué cinq quartons remplis d’exemplaires du saint Coran à 9 mosquées de vendredi des villages alentours de Diakhaba, dans le cercle de Bafoulabé, en plus d’une enveloppe symbolique. Sur la route de Bamako, le ministre des Affaires religieuses et du Culte a rencontré les forces vives de Manantali, dont les préoccupations majeures se résument à deux points : le bitumage de la route qui relie Manantali à la Route nationale de Kita, sur une longueur de 105 km ; l’aménagement hydroagricole pour favoriser le maraîchage et d’autres cultures rentables, permettant de combattre l’exode rural, l’oisiveté et le chômage des jeunes. Le ministre DIALLO dit avoir pris bonne note de ces doléances qu’il se fera un devoir de transmettre à ses collègues du Gouvernement, avant d’exhorter les élus locaux à jouer leur partition auprès des sociétés minières et autres entreprises locales dans le cadre du filet social et des actions de développement que celles-ci déploient sur le terrain. Les jeunes sont invités, à leur tour, à cultiver l’esprit d’entreprise et à ne pas beaucoup miser sur la bureaucratie comme le seul travail valorisant pour la personne humaine. Source : CCOM/MARC

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here