Feuilleton judiciaire autour de 200 kg d’or : Alpha Oumar Konaré et Adam Ba cités à comparaitre devant le Tribunal de la Commune V

74
L’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré et son épouse Adam Ba sont cités à comparaitre devant le tribunal de la Commune V dans une affaire de 200 kg d’or. Il s’agit d’une plainte en citation directe en date du 9 janvier 2018 de Moussa Diallo, un Malien résidant en France, pour recel, escroquerie, trafic d’influence et association de malfaiteurs. L’audience de consignation a eu lieu hier, jeudi. Le procès aura lieu le 3 mai prochain. D’ici là, Moussa Diallo doit payer 5 millions FCFA comme frais de consignation. L’affaire d’escroquerie portant 200 kilos d’or opposant Moussa Diallo, un Malien résidant en France, à Toriba Diarra, Doussou Doumbia, Ibrahima Bah et Salim Doucouré (ancien président du Conseil des Maliens de la Guinée Conakry) continue de défrayer la chronique dans les milieux d’affaires. Elle a été jugée à deux reprises avec deux décisions différentes au niveau du tribunal de grande instance de la Commune V. Pour la troisième fois donc, ce dossier revient audit tribunal suite à une opposition de Moussa Diallo. “En fait, cette affaire a été d’abord jugée le 24 juillet 2014 où le tribunal a condamné Toriba Diarra, Doussou Doumbia, Ibrahim Bah et Salim Doucouré, chacun à 24 mois d’emprisonnement ferme et au paiement de 969 200 000 Fcfa pour toutes causes confondues. Du coup, le tribunal a décerné un mandat d’arrêt contre ces personnes. Comme ce jugement a été fait par défaut puisque Salim Doucouré n’était pas présent, il a donc fait opposition. C’est pourquoi, l’affaire a été rejugée encore par le tribunal comme exigé par la loi. Malheureusement aussi, ce jugement s’est déroulé au moment où Moussa Diallo se trouvait en France. Lui aussi, il a le droit de faire opposition” précise une source judiciaire. Voilà pourquoi Moussa Diallo a demandé de reprendre ce jugement devant le tribunal de la Commune V. En plus de cela, il a usé de la procédure de citation directe pour impliquer l’ancien président de la République, Alpha Oumar Konaré, son épouse Adam Ba et Salim Doucouré devant cette même juridiction, pour recel, escroquerie, trafic d’influence et association de malfaiteurs. “Je ne lâche pas cette affaire parce que j’ai perdu tous mes biens. J’ai décidé de porter plainte contre Alpha Oumar Konaré et son épouse Adam Ba pour avoir participé à la libération de Salim Doucouré en signant leur intervention volontaire à travers Me Amadou Diabaté. Cela entrave mes intérêts et l’application de la loi” nous a précisé Moussa Diallo. Cette affaire date de 2000, lorsque Moussa Diallo et son partenaire Allemand Wolfgang Sckolz étaient venus à Bamako en vue de créer une unité de production de cordons informatiques au Mali. Au cours de leur séjour, ils ont été abordés par sept personnes. Il s’agit de Samba Sow, Toriba Diarra, Doussou Doumbia, Ibrahim Bah, N’Tji Konaré, Madou Traoré (un Bukinabé) Salim Doucouré et Mohamed Sano. Selon Moussa Diallo, ces personnes étaient proches de la famille d’Alpha Oumar Konaré lorsqu’il était au pouvoir. Ces bandits proposaient à Moussa Diallo de lui vendre 200 kilogrammes d’or dont le coût était estimé à plusieurs millions de Fcfa. Pour ce faire, ils lui ont donné un échantillon pour vérification. Après leur avoir versé 420 millions de Fcfa, Moussa ne verra plus la quantité d’or promise. Après plusieurs mois d’attente, il s’est rendu compte qu’il venait d’être victime d’une supercherie à grande échelle. Du coup, il déposa plainte contre ces escrocs. “Il ressort dans le jugement rendu à Bamako avec mandement de première Grosse d’exécution, des liens incontestables entre Alpha Oumar Konaré et les malfaiteurs. Il est incontestable qu’il a usé de sa fonction ancienne pour essayer d’exercer son éphémère influence au Mali pour empêcher l’application de la loi et cela dans la libération de Salim Doucouré, ancien président des Maliens de Guinée Conakry. Ce dernier a été mis en prison en avril 2017 par la justice dans le contentieux nous opposant et cela 2 ans et 8 mois après le jugement condamnant les quatre autres personnes à 24 mois d’emprisonnement ferme et à me payer 969 200 000 Fcfa” précise Moussa Diallo. Avant de déclarer : “Par le binôme Alpha Oumar Konaré et Adam Ba dans l’opération de paiement par deux chèques remis pour l’affaire de 200 kilos d’or à Paris, de leur intervention dans la libération des malfaiteurs, notamment Salim Doucouré le poussant à faire une opposition entaché de vice de forme. Pour cela, je réclame 3 milliards de Fcfa de dommages et intérêts à Alpha et Adam”. C’est hier que l’audience de consignation a eu lieu au tribunal de la Commune V. A.B. HAÏDARA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here