2ème session du CA de l’Agence de Gestion du Fonds d’accès universel (AGEFAU): Concrétiser l’extension des services d’accès universel pour booster le développement socio-économique du pays

16
L’Agence de Gestion du Fonds d’Accès Universel (AGEFAU) a tenu le jeudi 22 février la deuxième session ordinaire de son Conseil d’administration dans la salle de conférences du ministère en charge de l’Economie Numérique. Présidée par M. Arouna Modibo Touré, ministre en charge de l’Economie Numérique, la session s’est ouverte en présence de M. Souhahébou Coulibaly, directeur général de l’AGEFAU et des autres administrateurs de la structure. Cette session avait à son ordre du jour l’adoption du rapport d’activités 2017, l’examen et l’adoption du programme d’activités et du projet de budget pour l’exercice 2018. Pour le directeur de l’AGEFAU, M. Souhahébou Coulibaly, l’année 2017 a vu principalement la mise en place effective de l’Agence et le démarrage des projets pilotes dans le cadre du service d’accès universel. Il s’agit, dira-t-il, notamment de l’acquisition et de l’installation des équipements et des logiciels pour l’Agence, l’organisation de voyages d’études, de la mise en place, du recrutement et de la formation du personnel. En outre, il y a la formation en cours des forces armées et de sécurité, le lancement de la phase pilote d’acquisitions de matériels informatiques pour les étudiants et autres. Pour lui, la vision des plus hautes autorités du pays dans ce domaine, sera concrétisée à travers l’extension des services d’accès universel dans les secteurs de l’agriculture, de l’éducation, de la recherche, de la santé et du commerce pour booster le développement socio-économique du pays. Ouvrant les travaux de cette session, le ministre de l’Economie Numérique et de la Communication, M. Arouna Modibo Touré, dira aussi que l’année 2017 a été marquée pour l’AGEFAU par la mise en place de 66 centres d’accès universel pour les universités, la presse, la jeunesse, les femmes transformatrices, les artisans, de communes rurales et l’acquisition de 13 tablettes PC pour les étudiants. Le ministre rappellera que c’est pour améliorer la disponibilité et l’accessibilité aux services de la téléphonie et des technologies de l’information et de la communication pour les Maliens en général et pour les plus vulnérables en particulier, que l’AGEFAU a été créée. L’Agence s’occupe de la promotion effective des TIC innovantes, aussi bien dans les zones rurales économiquement peu rentables, qu’en milieu urbain et auprès des couches sociales les plus défavorisées. Car, pour le ministre en charge de l’Economie numérique, le cout prohibitif des investissements dans le domaine des télécommunications et des technologies de l’information et de la communication constitue un handicap de taille à la promotion du secteur. D’où pour lui, le déficit criard en termes de réseaux, voix et internet. Il indiquera qu’en raison de la persistance des disparités et des inégalités en matière de desserte en téléphonie mobile, la disponibilité des réseaux déjà tributaires des aléas topographiques, démocratiques et de la rentabilité économique demeure une préoccupation brûlante. Pour lui, nonobstant les efforts louables consentis par les opérateurs de téléphonie et l’Etat en vue de l’extension des réseaux, la couverture totale de l’ensemble du territoire national peine à se concrétiser. Les centres urbains restent toujours les mieux lotis même en termes de couverture internet, au moment même où la demande est croissante. «Prenant la mesure de ce problème, l’Etat s’est inscrit dans une dynamique tendant à apporter des réponses appropriées aux attentes des usagers. Dans cette démarche, il collaborera étroitement avec l’ensemble des acteurs, particulièrement avec les opérateurs de téléphonie et l’AGEFAU pour la prise en charge des besoins des consommateurs» dira le ministre. Dans la même veine, l’Etat s’évertuera à prendre en compte, à travers l’AGEFAU, les besoins de communication et d’information des groupes socioprofessionnels et le renforcement des capacités des différents acteurs. Notons enfin que durant cette session les administrateurs de l’Agence ont fait des recommandations pertinentes permettant à l’AGEFAU de répondre efficacement aux préoccupations des Collectivités territoriales et des consommateurs. Dieudonné Tembely Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here