Approvisionnement en eau potable via les pompes: UDUMA MALI propose une solution innovante pour le monde rural

16
En marge des travaux du 19emecongrès International et exposition de l’Association Africaine de l’Eau, UDUMA MALI, une jeune société de gestion des équipements hydrauliques, prenant part à ce rendez-vous africain propose un service qui va sans doute révolutionner le système d’approvisionnement en eau potable. Il s’agit de la transformation des pompes en E-pompes qui seront munies de compteurs connectés. Ainsi, les usagers pourront s’approvisionner en eau potable à travers un paiement électronique. La société qui a expérimenté cette nouvelle technologie, unique en son genre, avec succès au Burkina Faso, veut s’implanter aujourd’hui au Mali. Le projet en question est une solution innovante pour le monde rural en particulier et en général pour le continent africain en ce qui concerne l’alimentation en eau potable via les pompes. Le projet que propose UDUMA MALI consiste à réparer ou à remplacer les pompes existantes, de faire la maintenance ainsi que la gestion, tout en garantissant un service continu de l’eau potable. Par ailleurs, elle est en mesure de réparer les pompes en panne pour une durée qui ne dépassera les 72 heures. Tout ceci dans le cadre d’un partenariat avec la Direction Nationale de l’Hydraulique (DNH), la Direction Régionale de l’Hydraulique de la Région de Sikasso et les 50 communes bénéficiaires, pour une durée de 15 ans minimum. Ces pompes seront transformées en E-pompes. C’est-à-dire qu’elles seront munies de compteurs connectés. Ainsi, les usagers pourront s’approvisionner en eau potable avec un paiement électronique à travers une carte magnétique qui peut être rechargée au niveau des points de vente UDUMA les plus proches, par cash ou via Orange Money. Un moyen très sécurisant et pratique pour les usagers. De même, le service de l’eau sera assuré par des femmes, notamment des fontainières, soit une femme par pompe et l’entretien sera fait par un technicien agréé dont le parc d’intervention comprendra de 10 à 35 pompes. Mieux, la société contrôlera la qualité de l’eau régulièrement. De ce fait, elle sera autorisée à facturer sa prestation auprès des habitants du milieu rural ou des villages, au litre d’eau prélevé. Le m3 sera vendu à 500 FCFA, soit 5 FCFA le seau de 10 litres. Déjà, sous la facilitation des autorités en charge de la question de l’eau et de l’assainissement, ce projet a ciblé la région de Sikasso d’où il approvisionnera en eau potable 560.000 personnes de la région par le biais de la gestion d’un parc de 1400 pompes. Ce qui va permettre la création de près de 1500 emplois, dont la majorité sera des femmes au niveau de la 4ème région du Mali. Ce projet prévoit 50 communes pour le moment, il démarrera avec 11 communes prioritaires pour l’année 2018. Une initiative novatrice pour la région et pour l’Etat malien quand on sait que la pompe à motricité humaine occupe une grande place dans l’alimentation en eau potable dans les milieux ruraux et que beaucoup de ces pompes sont en panne, rendant ainsi difficile l’accès à cette source de vie. Ce projet va sans doute permettre à l’Etat malien de revivifier ces investissements à coût de milliards dans la réalisation des forages. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here