Concours sur la GIRE et le Changement climatique: Jules Sambou Sissoko, Moustapha Diawara, Alou Badra Camara et Amadou Tidiane. Dansoko ont remporté les premiers prix

17
Le concours des meilleurs articles de presse écrite et orale sur la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) et les Changements Climatiques organisé par Wetlands International a connu son épilogue le mercredi 21 février 2018, à l’hôtel Mandé au cours d’une cérémonie présidée par le Secrétaire Général du ministère de l’économie numérique et de la communication Cheick Oumar Maïga. Le concours en question a été lancé en novembre 2017, pour plusieurs catégories de la presse : la presse écrite et en ligne, la radio et la télévision. Au total dix lauréats se sont distingués lors de ce concours dont trois de la radio (Alou Badra Camara, radio Guintan, Moussa Traoré et Jules Sambou Sissoko, ORTM Mopti), deux de la télé (Jules Sambou Sissoko, ORTM Mopti, et Mohamed Attaher Halidou, Africable télévision), trois de la presse écrite (Moustapha Diawara, le Sursaut, Kadiatou Mouyi Doumbia, Les Echos, et Ousmane Baba Dramé, Le Républicain) et un de la presse en ligne (Amadou Tidiane Dansoko, Malijet ). Selon le coordinateur de Wetlands, Karounga Keita, les prix donnés aux lauréats visent à affûter leurs outils respectifs de travail. Plus loin, il dira que cela consiste à aider les lauréats à mieux relater la bonne information sur l’environnement en général et particulièrement sur la GIRE et le changement climatique. L’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas, sons excellence, Jolke Folkert Oppewal espère que les lauréats de ce concours ainsi que leurs collègues continueront à écrire sur la GIRE. Pour lui, la communication et la concertation entre les impliqués est la base de la gouvernance de l’eau. Le Secrétaire général du ministère de l’énergie et de l’eau, Oumar Touré, a fait savoir que la GIRE demeure une préoccupation majeure pour le département. En ce sens, il a évoqué le PCA-GIRE qui, selon lui, est une initiative des plus hautes autorités pour un véritable changement de comportement. Par ailleurs, il a félicité tous les bénéficiaires. « Nous traversons une situation difficile par rapport à l’hydrologie de cette année », a-t-il souligné. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here