Le Premier ministre, Chef du gouvernement Monsieur Soumeylou Boubèye Maïga a rencontré au siège de l’APR (Alliance pour la République)

11
à Yorimadjo, ce lundi après-midi 26 janvier, le regroupement politique « Alliance Pour le Mali » (APM). A son arrivée, il a été accueilli par le ministre-commissaire à la sécurité alimentaire, Monsieur Oumar Ibrahima TOURE, Président de l’APR, accompagné des présidents des partis membres du regroupement membre de la Majorité. Cette visite du Premier ministre s’inscrit dans le cadre de prise de contact avec les composantes de la majorité présidentielle et d’autres entités qui sont d’une approche commune. Le Premier ministre a informé les camarades, sur les grandes lignes et les grands axes sur lesquels son gouvernement travaille, de manière à ce que l’ensemble des acteurs politiques du pays, et singulièrement ceux de la majorité présidentielle, soient imprégnés des activités du gouvernement. Objectif : développer avec ses interlocuteurs, une approche commune et une démarche unitaire face aux défis à relever pour renforcer la stabilisation du pays aux fins de sécuriser l’ensemble du pays et organiser des élections inclusives, crédibles et transparentes sur l’ensemble du territoire. Abordant l’objet de sa rencontre les responsables de l’Alliance pour le Mali (APM) dont son propre parti, Alliance pour la solidarité au Mali- Convergence des forces patriotiques (ASMA-CFP) est membre, le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga dira que les défis majeurs à relever sont principalement de deux ordres à savoir : le défi de la sécurité et celui de l’organisation des élections. Pour la sécurité dira le Chef du gouvernement, elle est surtout liée à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, notamment le volet Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR), et du plan intégré pour la sécurisation du centre. Soumeylou Boubèye Maïga, qui est aussi le président de l’ASMA-CFP rassurera ses camarades de l’APM que toutes les dispositions idoines sont prises pour accélérer la mise en œuvre de l’accord et le plan intégré de sécurisation pour le Centre. Car la faible mise en œuvre de l’accord alimente aussi l’insécurité au nord qui progresse vers le centre. Pour y faire face, le Premier ministre a donné l’assurance aux responsables de l’APM que dans les jours à venir, le gouvernement va finaliser avec les groupes armés, les accords concernant le volet DDR prévu dans l’Accord. Le Premier ministre se dit persuader qu’avec les mesures prises par son gouvernement, la sécurité au centre et au nord sera consolidée. Toute chose qui permettra le redéploiement de l’Administration en prélude à l’organisation des élections. Pour l’organisation des élections le Chef du gouvernement Soumeylou Boubèye Maïga a informé les responsables de l’APM que le gouvernement a déjà arrêté un chronogramme et en train de prendre des mesures pour garantir leur inclusivité, leur transparence et leur crédibilité. Au nombre des mesures : la révision des listes électorales ; l’enrôlement spécial pour prendre en compte dans le Fichier électoral les régions de Kidal, Taoudenit et de Ménaka ; la confection de nouvelles cartes d’électeur, le réaménagement de la loi électorale afin de permettre à la majorité et l’opposition d’être présentes dans tous les bureaux de vote, etc. Pour le Premier ministre le challenge est de réussir, d’une part, les conditions de transparence et de crédibilité du processus électoral, et d’autre part, à relever très fortement le taux de participation afin de minimiser les éventuelles contestations, de bonne foi. Le Chef du gouvernement a donc invité tous les responsables de l’APM, à s’inscrire dans une démarche unitaire, collective et solidaire mais aussi à participer massivement aux différentes concertations en cours avec le Ministre de l’Administration Territoriale et sur l’ensemble du processus. Pour Soumeylou Boubèye Maïga l’unité d’action est indispensable au sein de la Majorité. « Il nous faut avancer ensemble. Nous pouvons avancer, nous devons avancer, et nous allons avancer ensemble », a-t-il plaidé devant les responsables de l’APM. Pour réussir, il faut aller dans une démarche unitaire. Il faut que tout le monde comprenne, a insisté fortement le Chef du gouvernement, que la Majorité doit aller aux élections de manière soudée et solidaire. Pour ce qui est de la prise en charge de la demande sociale, le Chef du gouvernement a rappelé à ses camarades de l’APM qu’il inscrit son action dans le processus de la refondation de l’Etat et de son autorité. Pour Soumeylou Boubèye Maïga, son gouvernement travaille à faire en sorte que l’action de l’Etat redevienne plus crédible dans la prise en charge du dialogue social et de la demande sociale. Conformément au programme présidentiel d’urgences sociales, son gouvernement veille à donner des réponses rapides aux attentes des populations dans les domaines de : l’éducation, la santé et l’accès à l’électricité et à l’eau potable à travers plusieurs localités du pays. Pour terminer, le Premier ministre rassure que le gouvernement est en capacité aujourd’hui de faire face à ces défis. Mais pour réussir, il a besoin du soutien et de l’accompagnement de tous les patriotes, de la Majorité présidentielle, et singulièrement de l’APM qui doit rester soudée avec, ses 3000 et plus de conseillers communaux. Rappelons que le regroupement Alliance pour le Mali (APM) est composé de sept (7) partis politiques membres de la Majorité présidentielle : APR, ASMA-CFP, UDD, MPR, CODEM, CDS, UM-RDA. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here