Le président du PSP, Pr Oumar Hamadoun Dicko : « La gestion du régime actuel est basée sur l’altération de la vérité et la délation »

17
Le parti Rassemblement pour le Développement du Mali (Rpdm) a organisé le weekend dernier son premier congrès ordinaire, au cours duquel plusieurs personnalités se sont exprimées. Parmi celles-ci, figure le Pr Oumar Hamadoun Dicko. « Le parti pour la solidarité et le progrès est le premier parti politique au Mali. C’est le premier à créer dans ce pays les fondamentaux de l’honneur et la dignité », a déclaré dans un discours très enflammé l’ancien président de la commission du cinquantenaire. Malheureusement, regrette-t-il, beaucoup de choses se sont passées. Il fut un moment où on ne pouvait pas parler. « La liberté d’expression n’existait pas », complète-t-il. C’est ça la vérité, fulmine-t-il. Aujourd’hui, poursuit-il, tout le monde parle et raconte n’importe quoi. A l’en croire, nous sommes passés d’un « extrême à l’autre» ; d’un Etat omniprésent et omnipotent à celui défaillant quasi absent. Selon lui, le Mali d’abord doit être la priorité de tout un chacun. Car pense-t-il, « le pays est en danger par notre faute et ça va à vau l’eau ». Face à cette situation, le Pr Oumar Hamadoun Dicko invite les Maliens à se retrouver pour discuter autour de l’essentiel. L’ancien ministre des Maliens de l’Extérieur n’en décolère pas. « Aucun pays ne peut être construit dans le mensonge », a-t-il analysé. La gestion du régime actuel est basée sur « l’altération de la vérité et la délation », fustige-t-il. Pour cela, il a prôné l’alternance avec des hommes nouveaux et des dynamiques nouvelles. Abdrahamane Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here