Lutte contre les effets nocifs des changements climatiques au Mali: La GIZ intensifie le combat

31
Dans le cadre de la lutte contre les effets nocifs des changements climatiques et ses moult conséquences sur la vie des populations, l’Agence Allemande de coopération Internationale GIZ a organisé le jeudi 22 Février 2018 au patronat un atelier de validation du rapport provisoire d’évaluation des capacités nationales de planification de l’adaptation aux changements climatiques. Un atelier qui a permis aux participants de passer en revue les menaces auxquelles le Mali fait face et d’œuvrer vers des pistes de solution lui permettant de s’immuniser contre les effets dévastateurs du phénomène au grand bonheur de ses populations. L’atelier a été organisé par la GIZ et placé sous la houlette du Directeur général adjoint de l’Agriculture Oumar Tamboura et en présence de la Directrice adjointe de l’Agence pour l’Environnement et le Développement Durable (AEDD) Mme Makalou Awa ainsi que de la Conseillère technique chargée des questions des changements climatiques de la GIZ Solveig Schindler. Selon le Directeur national de l’agriculture du Mali Oumar Tamboura, cet atelier est porteur d’espoir pour les très hautes autorités et pour les communautés qui éprouvent de nombreuses difficultés à pouvoir s’adapter aux impacts globaux des changements climatiques. « Au Mali, ils constituent une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire et pour le développement économique et social et c’est pourquoi il est plus que jamais urgent d’instaurer des mécanismes d’adaptation et de résilience afin d’atténuer ses effets nocifs», a-t-il affirmé. Il ajoutera que le processus de planification nationale de l’adaptation au Mali constitue une priorité non seulement du gouvernement mais aussi des populations qui sont les premières victimes. Dans son allocution, Tamboura a évoqué les multiples initiatives prises par le gouvernement du Mali pour renverser la tendance tout en rassurant les partenaires techniques et financiers de l’accompagnement des autorités maliennes pour l’atteinte des objectifs assignés en faveur de l’atténuation des effets des changements climatiques. Quant à la Directrice adjointe de l’AEDD Mme Makalou Awa, elle a affirmé qu’il est urgent d’accroitre la résilience des populations face aux chocs des changements climatiques et ses conséquences. Elle a signalé que c’est sa structure qui a la tache d’exécuter la mise en œuvre du processus de planification nationale de l’adaptation et que tous les efforts seront consentis afin de permettre au Mali de relever le défi. « Dans le contexte actuel marqué par le réchauffement climatique, même si les niveaux de vulnérabilité sont bien différents, le Mali et l’Allemagne partagent les mêmes défis liés aux conséquences des gaz à effet de serre, notamment la nécessaire intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans la planification du développement comme thématique transversale et non sectorielle » a affirmé Solveig Schindler de la GIZ. « En lien avec les valeurs partagées et les acquis enregistrés dans la longue coopération entre la République du Mali et la République Fédérale d’Allemagne, le Ministère fédéral allemand de l’environnement, de la protection de la nature, de la construction et de la sureté nucléaire (BMUB) a décidé de soutenir le gouvernement dans le cadre de son initiative internationale de protection du climat (IKI) », dit-elle. Avant d’annoncer que l’atelier a permis d’approfondir les connaissances sur le processus PNA et les progrès faits par le Mali à travers la mise en œuvre de la feuille de route. Cet atelier également était l’occasion pour le groupe thématique Adaptation du comité national changements climatiques de se prononcer sur cette feuille de route du processus qui a été élaborée et validée en août 2016 », précise-t-elle. Durant l’atelier, le rapport d’évaluation des capacités en matière de planification et d’adaptation a été validé sous réserve de la prise en compte des observations faites en atelier. Les activités de révision de la feuille de route ont couronnées les travaux de l’atelier. Moussa Samba Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here